Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Finistère : Un Rottweiler mord son maître, puis est abattu par les gendarmes

Publié le 09/05/2017 à 14h56

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Finistère : Un Rottweiler mord son maître, puis est abattu par les gendarmes"

Ce lundi après-midi à Cléder (29), un chien de race Rottweiler a grièvement blessé son maître en le mordant au bras. L’homme a été transporté d’urgence en hélicoptère à l’hôpital, alors que son animal de compagnie a été abattu par les gendarmes, estimant qu’il constituait un danger.

Quand un chien en vient à mordre, a fortiori lorsque c’est son maître qui est visé, les questions fusent et les incertitudes se multiplient. On sait que plusieurs facteurs peuvent pousser un chien à faire usage de ses crocs, mais il peut aussi arriver qu’il le fasse sans raison apparente, malgré une bonne éducation et une socialisation de qualité.

A lire aussi : "Comment réagir face à un chien qui mord ?"

Le récit dont il est question ici, relayé par le journal régional en ligne Ouest France, ne nous livre pas toutes les circonstances de l’attaque. On ne saura peut-être jamais pourquoi l’animal s’est retourné contre son propriétaire, mais ce qui est sûr, c’est que le chien a hélas perdu la vie et que son maître a été grièvement blessé, sans parler du chagrin causé de la perte de son ami à 4 pattes.

C’est ce lundi après-midi, près de la plage de Kerfissien dans la commune finistérienne de Cléder, qu’un Rottweiler a mordu son maître au bras. La blessure occasionnée par la morsure était si grave qu’un hélicoptère a dû être déployé pour transporter l’homme de 25 ans au plus vite à l’hôpital. Il avait été pris en charge par les pompiers de Landivisiau.

Quant à son chien, il a été abattu par les gendarmes de la compagnie de Plourin-lès-Morlaix qui étaient sur les lieux. Les militaires estimaient que le quadrupède constituait un danger, car les faits s’étaient déroulés sur la voie publique.

0 partage

4 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 10/05/17

    Mais c'est une honte, des gendarmes abattre un chien, mais où va-t'on , les militaires et les policiers ont TOUS les droits maintenant ?

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 10/05/17

    Si le chien représente une menace pour les forces de l'ordre ou toute personne se trouvant à proximité et qu'il n'existe d'autre alternative, oui, c'est même un devoir, triste mais nécessaire.

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 10/05/17

    Ils n'ont aucun moyen pour maitriser un chien autre que l'abattre? Pour une fois qu'on pouvait faire mumuse avec son pistolet.....

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 11/05/17

    on a qu'a en faire autant avec les assassins d'enfants ou autre !! on ne cherche pas a comprendre,la....si un chien mord,il a une bonne raison ,a nous de comprendre et non pas de tuer,trop facile ce genre de comportement avec les animaux,

     Répondre  Signaler