Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Des trafiquants de drogue se servent d’un chien pour faire passer leur marchandise illicite

Publié le 28/03/2017 à 10h43

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Des trafiquants de drogue se servent d’un chien pour faire passer leur marchandise illicite"

Les criminels se sont servis du chien comme d’une « mule », tentant ainsi d’acheminer la drogue par avion. L’animal voyageant en caisse a été intercepté à l’aéroport JFK de New York.

Les trafiquants de drogue sont prêts à tout pour écouler leurs cargaisons illicites. Ils vont jusqu’à utiliser d’innocents animaux pour effectuer leurs basses besognes, comme cela a été le cas le 15 mars dernier.

Ce jour-là, un chien âgé d’un an avait été transporté en avion lors d’un vol de la compagnie American Airlines reliant Porto Rico à New York. L’animal voyageait, bien évidemment, dans une caisse de transport. A son arrivée à l’aéroport John F. Kennedy dans le Queens, 2 hommes attendaient la « marchandise » au niveau de l’espace cargo, mais ils ont été immédiatement arrêtés par la police.

A lire aussi : "Comment réagir face à un chien qui mord ?"

Il s’est, en effet, avéré qu’une énorme quantité d’héroïne avait été disséminée dans la cage de transport du chien. Après le décompte de la cargaison, celle-ci a été estimée à 1 million de dollars (920 000 euros environ).

Les suspects, âgés de 27 et 35 ans, originaires respectivement du comté de Putnam et du Bronx, font face à des accusations de conspiration et de possession de substance illicite. Ils encourent, pour cela, des peines de prison pouvant aller jusqu’à 20 ans.

D’après la police, les 2 hommes s’étaient rencontrés plus tôt dans la soirée dans un IHOP (International House of Pancakes) du Bronx, avant de se rendre séparément à l’aéroport, puis de s’y retrouver à l’arrivée du vol.

Pour sa part, le chien ayant fait office de « mule » a été confié à l’ASPCA (Société américaine pour la prévention de la cruauté envers les animaux) pour subir un examen vétérinaire. La structure le gardera et en prendra soin avant de le proposer à l’adoption.

2419 partages

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !