Des écoliers atteints de troubles autistiques se métamorphosent grâce à la présence d’un chien d’assistance

Pirate a récemment rejoint l’équipe pédagogique de la classe Ulis (unité localisée pour l’inclusion scolaire) de l’école de Huttenheim, dans le Bas-Rhin. La présence du Berger Australien y est très bénéfique, puisqu’il est devenu un véritable point d’appui émotionnel pour les élèves atteints de troubles autistiques.

Illustration : "Des écoliers atteints de troubles autistiques se métamorphosent grâce à la présence d’un chien d’assistance"

Nancy Mazimann est accompagnante d’élève en situation de handicap (AESH) à l’école de Huttenheim, dans le Bas-Rhin (67). Elle aide chaque jour de jeunes adultes en devenir à surmonter leurs difficultés à communiquer et à interagir avec le monde qui les entoure.

Elle est aussi l’heureuse maîtresse de Pirate, un Berger Australien de 6 ans, dont elle n’a pas tardé à découvrir toutes les qualités. Confrontée au handicap dans son entourage proche, Nancy a vu en son chien un véritable « point d’appui émotionnel », et a voulu transposer ces bienfaits dans le cadre de son travail.

Illustration de l'article : Des écoliers atteints de troubles autistiques se métamorphosent grâce à la présence d’un chien d’assistance

France 3 (capture d'écran)

Elle a alors argumenté auprès de la direction de son école, puis est allée se former quelque temps. Elle est ensuite revenue travailler en compagnie de Pirate, et les résultats de sa présence ne se sont pas fait attendre…

« C’est une vraie victoire »

Pour la professeure de la section Ulis, Aurélie Unger, le succès fut immédiat : « Des enfants ont commencé à parler, à communiquer avec nous, alors qu’ils ne disaient pas un mot quand ils sont arrivés dans ma classe. Certains qui étaient dans leur bulle se sont ouverts aux autres grâce à Pirate », a-t-elle déclaré à France 3.

Illustration de l'article : Des écoliers atteints de troubles autistiques se métamorphosent grâce à la présence d’un chien d’assistance

France 3 (capture d'écran)

En effet, les enfants atteints de troubles autistiques trouvent en Pirate une source d’ « apaisement » et de « régulation émotionnelle ». Au quotidien, le Berger Australien les aide à travailler sur de nouvelles compétences, notamment celles en lien avec la motricité. Les élèves apprennent à donner des croquettes à Pirate, mais ils lui font aussi la lecture. Rien de tel pour assimiler de nouveaux mots.

Aurélie Unger a dû revoir sa progression, mais elle ne niera jamais que Pirate lui a apporté un véritable coup de patte ! « Des enfants sont désormais capables de se rendre dans des classes de CE1 ou CE2 et d’y apprendre le français ou les mathématiques, en étant apaisés et en pleine confiance », ajoute-t-elle. Pour rappel, l’objectif de la section Ulis est d’inclure les élèves dans des classes non spécialisées.

Illustration de l'article : Des écoliers atteints de troubles autistiques se métamorphosent grâce à la présence d’un chien d’assistance

France 3 (capture d'écran)

A lire aussi : La célèbre scientifique Jane Goodall explique comment le chien de son enfance a façonné sa perception de la personnalité des animaux

La direction, l’Éducation nationale et la mairie sont unanimes : l’arrivée de Pirate dans l’école est une vraie bénédiction ! « Le chien est un élément moteur et motivant. Il apporte beaucoup aux enfants qui ont des troubles autistiques, ceux qui ne sont pas accros à l’école, ceux qui sont en difficulté scolaire, ou ceux qui ne mettent pas forcément de sens dans ce qu’ils apprennent », a confié Christelle Ghenzi, directrice de l’école.

Pirate ne se limite pas aux interventions dans les classes d’Ulis : il a également fait ses preuves dans d’autres classes. À chaque fois, le succès est immédiat. « Quand on arrive à faire progresser les enfants, c’est juste formidable, c’est une vraie victoire », a conclu Nancy Mazimann.

2 commentaires