Des dizaines de chiens maltraités découverts lors d'une opération de police contre les combats canins

Dans une petite localité rurale du Mississippi (Etats-Unis), les forces de l’ordre ont mis fin à un réseau local de combats de chiens après avoir été alertées par des témoins de la tenue de l’un d’eux dans une propriété. Les policiers ont découvert près de 30 chiens sur les lieux et procédé à l’interpellation d’un individu, alors que d’autres ont réussi à prendre la fuite.

Illustration : "Des dizaines de chiens maltraités découverts lors d'une opération de police contre les combats canins"

Como, petite commune de 1200 habitants du nord du Mississippi, située à 70 kilomètres au sud de Memphis (Tennessee), fait la une des médias de la région depuis le démantèlement d’un réseau de combats canins samedi soir.

Après avoir reçu des signalements au sujet de la tenue d’un évènement clandestin, le bureau du shérif du comté de Panola a envoyé plusieurs de ses agents sur les lieux. Ils ont investi une propriété où on obligeait des dizaines de chiens à se battre, rapportait FOX 13 Memphis le dimanche 3 décembre. Les malheureux canidés étaient dressés les uns contre les autres pour le seul plaisir de leurs maîtres et des spectateurs, qui s’adonnaient probablement aussi à des paris sur ces affrontements cruels.

Illustration de l'article : Des dizaines de chiens maltraités découverts lors d'une opération de police contre les combats canins
FOX 13 Memphis

À leur arrivée peu après 19 heures locales, les adjoints du shérif ont découvert 28 chiens qu’ils ont évacués et mis en sécurité. Plusieurs individus ont quitté précipitamment la propriété en question pour fuir dans les bois environnants. Le propriétaire de la maison, lui, a été interpellé. Il s’agit d’un homme de 37 ans s’appelant Damien Jay Smoot.

Jusqu’à 5 ans de prison et 5000 dollars d’amende

Dans l’État du Mississippi, le seul fait d’assister à des combats de chiens est considéré comme un crime passible d’une peine de prison allant d’un à 5 ans, ainsi que d’une amende pouvant atteindre 5000 dollars (4600 euros).

Illustration de l'article : Des dizaines de chiens maltraités découverts lors d'une opération de police contre les combats canins
FOX 13 Memphis

Sur place, les adjoints du shérif du comté de Panola ont procédé à la saisie d’équipements employés dans les combats canins. Ils ont également confisqué 13 voitures suspectées d’appartenir aux participants, ce qui devrait faciliter leur travail d’identification de ces derniers.

Le sort des chiens secourus n'a pas été précisé, mais ils seront vraisemblablement répartis parmi les refuges locaux où ils recevront soins et évaluations. Ils auront besoin de temps pour être réhabilités et confiés à des familles d’accueil en vue de leur mise en adoption.

A lire aussi : Une course contre la montre a démarré pour sauver Freddy, un chien sénior volé avec la voiture de sa maîtresse

Illustration de l'article : Des dizaines de chiens maltraités découverts lors d'une opération de police contre les combats canins
FOX 13 Memphis

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil