Découvrez l'histoire de cette amoureuse des chiens handicapés qui dédie sa vie pour leur venir en aide

Illustration : "Découvrez l'histoire de cette amoureuse des chiens handicapés qui dédie sa vie pour leur venir en aide"

Se déplaçant elle-même en fauteuil roulant à cause d’une maladie dont elle souffre depuis son plus jeune âge, une Londonienne vient en aide aux chiens en situation de handicap, notamment en récoltant des fonds pour couvrir leurs soins. Une démarche qu’elle mène avec un enthousiasme et une détermination sans faille, malgré les critiques et les difficultés.

Intitulé « Help disabled animals », le groupe Facebook créé par Mary Garland a permis de venir en aide à 8 chiens handicapés, et ce, de différentes manières ; achat de chariots pour leur permettre de se déplacer, prise en charge des frais vétérinaires, séances d’hydrothérapie… Comme le rapporte My London ce lundi 19 juillet, environ 3000 livres sterling (près de 3500 euros) ont été récoltés à ce jour grâce à cette initiative.

Mary Garland sait ce que c’est que d’être privé de sa mobilité, elle qui souffre d’arthrite depuis l’âge de 9 ans. Elle a dû aussi affronter les regards des autres et les clichés, mais c’est ce qui fait sa force et consolidé sa résolution au fil des ans. Elle raconte ainsi à My London que, à cause de son handicap, on doutait de sa capacité à adopter et prendre soin d’un chien. Aujourd’hui, elle en a 4, tous en situation de handicap. Ils n’ont jamais été aussi heureux de leur vie, alors qu’ils avaient vécu les pires traumatismes avant leur adoption.

My London

3 d’entre eux sont dotés de chariots pour des handicaps moteurs, tandis que le 4e est un Chihuahua sourd du nom Biddy. Pongo est un Spitz Japonais de 4 ans sauvé d’un abattoir en Corée. Aaron est, quant à lui, un croisé Berger qui avait été jeté du balcon par son ancien propriétaire en Bosnie.

My London

Foxy, elle, avait été victime d’un accident de la route en Roumanie. Sa race est inconnue, mais ce n’est pas le plus important pour Mary Garland. « Les gens disent toujours Chihuahua, Corgi, Jack Russell… Elle est juste Foxy. Elle aime la vie et adore tout le monde. Tout le monde l'aime aussi, ils s'arrêtent toujours », confie sa maîtresse.

Critiques et doutes ne l’ont jamais dissuadée de poursuivre son œuvre

Malgré les terribles épreuves qu’ils ont traversées, ces chiens débordent d’énergie et de joie de vivre. Pourtant, plus d’un vétérinaire avait suggéré à la Londonienne d’opter pour l’euthanasie quand elle lui amenait l’un d’eux pour se faire examiner. Elle a appris à connaître par cœur leur introduction vers le sujet : « Dès qu'ils commencent à parler de qualité de vie, avant qu'ils n'aient demandé autre chose, je quitte leur cabinet ».

My London

A lire aussi : Un chien aveugle ne peut contenir sa joie lorsqu'il découvre la sensation de la neige (vidéo)

D’autres personnes estiment même que le fait de garder ces chiens en vie relève de la cruauté. Des reproches qu’elle balaie du revers de la main, assurant aux gens qui la critiquent que ces animaux n’ont pas mal et vivent quasiment comme les autres. Ils sont joyeux et ne souffrent que de quelques désagréments comme l’incontinence. Ce qui ne les freine en rien dans leur existence.

Mary Garland rappelle aussi que ses chiens l’ont énormément aidée dans les moments difficiles de sa vie : « Avant, je souffrais beaucoup de dépression et maintenant, je dois sortir tous les jours et j'aime ça. Tu rencontres des gens et c'est juste génial ».

0 partage
" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

2 commentaires