Découvrez comment ce Braque allemand aide à protéger les espèces d'oiseaux marins en danger

Miro vient tout juste d’entamer une prometteuse carrière de chien détecteur d’oiseaux. Le travail de ce chien consiste, en effet, à localiser les volatiles appartenant à des espèces marines menacées afin d’aider les autorités à les protéger. Les résultats sont déjà au rendez-vous.

Illustration : "Découvrez comment ce Braque allemand aide à protéger les espèces d'oiseaux marins en danger"

Miro est un Braque allemand à poil court de 2 ans et demi. Même si la race à laquelle il appartient a été spécifiquement développée pour la chasse, ce quadrupède, lui, n’a pas du tout l’intention de s’en prendre aux animaux qu’il piste. C’est même tout l’inverse, puisqu’il contribue à leur protection, comme l’explique le site du conseil communal de Wellington, en Nouvelle-Zélande.

Travaillant aux côtés de sa maîtresse Joanna Sim, il est un véritable atout pour le ministère de la Conservation néo-zélandais. Il fait partie du « Conservation Dogs Programme », et à ce titre, il a été formé pour repérer les oiseaux de mer appartenant à des espèces menacées.

Illustration de l'article : Découvrez comment ce Braque allemand aide à protéger les espèces d'oiseaux marins en danger
Wellington City Council / Facebook

Le binôme sillonne les côtes de l’île du Nord à la recherche de volatiles marins à répertorier. Une mission que Miro n’a entamée que récemment. Il apprend d’ailleurs les rudiments du métier au contact de son aîné Rua qui, à 10 ans, s’apprête à mettre fin à sa longue et brillante carrière.

Miro est « un clown qui aime s'amuser, mais il travaille très dur, dit de lui Joanna Sim. Nous allons partout sur l'île du Nord, de Wellington à Taranaki. Il est entraîné à repérer des oiseaux marins fouisseurs tels que les pétrels et les manchots pygmées ».

Bien que n’ayant pris ses fonctions que depuis peu, le Braque allemand donne déjà satisfaction. « En plus des pingouins, il a déjà trouvé de nouvelles colonies de pétrels à face grise sur les îles de la Grande Barrière et Waiheke », indique, en effet, sa maîtresse.

Miro se met en mode travail dès qu’il porte sa muselière

Lorsqu’il est déployé sur un secteur donné, Miro se met à renifler les environs et n’hésite pas à franchir toutes sortes d’obstacles naturels se dressant sur sa route. Dès qu’il localise un oiseau par son odeur ou ses plumes, il signale sa trouvaille en s’asseyant. Joanna Sim se charge alors de noter l’emplacement, les caractéristiques de l’animal et son activité à ce moment-là ; s’il se reproduit, effectue sa mue…

Illustration de l'article : Découvrez comment ce Braque allemand aide à protéger les espèces d'oiseaux marins en danger
Wellington City Council / Facebook

La maîtresse du chien explique qu’il n’est jamais tenté d’attraper ces oiseaux. Sa muselière n’est là que par mesure de précaution. D’ailleurs, dès qu’il la porte, il bascule en mode travail.

A lire aussi : En raison d’un trait de caractère jugé "dérangeant", ce chien attend depuis plus de 6 ans derrière les grilles d’un chenil

Illustration de l'article : Découvrez comment ce Braque allemand aide à protéger les espèces d'oiseaux marins en danger
Wellington City Council / Facebook

Il a encore des choses à apprendre, mais il a déjà réalisé d’importants progrès et sera bientôt prêt à remplacer Rua à 100%. Ce dernier pourra ainsi profiter d’une retraite bien méritée.

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 25/04/23

    MIRO aurait du s'appeler autrement car il "faut avoir de bons yeux"....quand je vois MIRO, je pense à mes braques allemands que j'ai eus...dans ma vie et le dernier "est parti" en juillet 2020 !!!!

      Répondre   Signaler


  • Image de profil