Ces chiens héros aident des personnes souffrant de pathologies psychiatriques à "mieux gérer l’angoisse et l’anxiété"

En matière de médiation animale, les chiens sont des acteurs extrêmement précieux, apportant énormément de bienfaits aux personnes qui en ont besoin. Les résidents d’un Foyer de Vie situé au cœur de l’Anjou peuvent en témoigner.

Illustration : "Ces chiens héros aident des personnes souffrant de pathologies psychiatriques à

Au Foyer de Vie Alain de Rougé, situé au centre médico-social Basile Moreau à Précigné (72), les résidents sont atteints de pathologies psychiatriques associées à des déficiences intellectuelles. Depuis plusieurs mois, ils peuvent suivre des séances de médiation animale hautement bénéfiques et dont les protagonistes sont 3 chiens spécialement formés.

Les canidés en question sont Ido, un croisé Labrador Retriever, ainsi que 2 Whippets répondant aux noms de Nina et Azzaro. Leur maîtresse est Mireille Chevalier et celle-ci participe à ces rendez-vous, que les résidents attendent impatiemment, aux côtés de l’éducateur canin Arnaud Moreau.

Vous êtes :

Illustration de l'article : Ces chiens héros aident des personnes souffrant de pathologies psychiatriques à "mieux gérer l’angoisse et l’anxiété"
Arnaud Moreau / Facebook

Ce dernier a d’ailleurs activement contribué au lancement de ce projet, précise Ingrid Robert, de l’équipe accompagnante et éducative. Elle et Mireille Chevalier avaient pu témoigner de la qualité du travail d’Arnaud Moreau pour lui avoir confié l’éducation de leurs chiens, et c’est donc tout naturellement qu’elles se sont associées à lui pour donner vie à cette initiative. Un projet qui est également né du souhait des résidents eux-mêmes.

Les différentes parties se sont réunies à plusieurs reprises, puis un accord a été signé entre le centre médico-social Basile Moreau et Jeducadom, l’entreprise d’Arnaud Moreau basée à La Flèche.

Certaines séances sont d’ailleurs organisées dans les locaux de Jeducadom, tandis que d’autres ont lieu à l’extérieur, sur des sites naturels. Le succès est tel que d’autres résidents ont demandé à y prendre part. 2 groupes ont ainsi été mis en place pour répondre à cette demande. L’un d’eux, en intérieur (au centre médico-social), permet aux personnes à mobilité réduite d’y participer.

Les chiens vecteurs d’apaisement et de socialisation

Durant ces séances, les résidents réalisent notamment des parcours d’agility avec les chiens. La seule présence des canidés leur procure un grand apaisement. « Cela leur permet de mieux gérer l’angoisse et l’anxiété », explique Ingrid Robert aux Nouvelles de Sablé.

A lire aussi : Une chienne de thérapie redonne de l’espoir à une adolescente qui ne pouvait plus marcher après une longue hospitalisation

A l’extérieur, les promenades canines sont autant d’occasions pour les patients d’apprendre à tenir les chiens en laisse, surtout lorsqu’ils rencontrent d’autres toutous en balade, et « à se positionner correctement ».

D’autre part, ce projet de médiation animale concourt à consolider la socialisation des résidents.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil