Ce chien, promis à l’euthanasie, passe ses journées à pleurer dans son chenil (vidéo)

En arrivant dans un refuge de Riverside, en Californie, le pauvre Hogan risquait d’être euthanasié. Ses journées étaient rythmées par des pleurs incessants. Touchés par son histoire, des bénévoles ont décidé de lui donner sa chance.

Illustration : "Ce chien, promis à l’euthanasie, passe ses journées à pleurer dans son chenil (vidéo)"

Hogan savait que ses jours étaient comptés lorsqu’il a été admis dans un refuge de Riverside, en Californie. Confronté à une euthanasie imminente, l'American Staffordshire Terrier se sentait impuissant. Il passait de longues heures à trembler et à pleurer dans un coin de son chenil.

De nombreuses personnes ont eu vent de son histoire, et parmi elles, il y avait les bénévoles d’Ozzie and Friends Rescue, un refuge de la ville d’Inglewood. Désireux de lui venir en aide, ils ont décidé de l’accueillir, et de lui offrir une nouvelle chance. Lors de son voyage vers ces lieux, Hogan s’est libéré de ses craintes et a affiché son plus beau sourire !

La bataille continue

Pour autant, le combat n'est pas arrêté là pour l’American Staffordshire Terrier. Il était en sécurité, certes, mais il n’avait toujours pas de famille « à lui ». Pendant 3 ans, il a attendu de la rencontrer, mais n’a jamais perdu espoir que ce jour arrive.

Ce chien « enjoué », « curieux » et « qui aime le plein air » a su séduire les bénévoles, mais il était difficile d’en dire autant pour les adoptants potentiels, en raison de son incapacité à se sentir à l’aise avec les autres animaux. En effet, de nombreuses familles n’ont pas voulu lui donner sa chance.

En 2021, Hogan a rejoint le foyer d’accueil d’Evelyn Perez-Benitez, une nouvelle phase de transition avant une éventuelle adoption. Finalement, le coup de foudre entre les 2 fut immédiat, à tel point qu’Evelyn savait que ce chien « était le bon » pour elle.

Une belle revanche pour Hogan

« Je veux lui donner la meilleure vie possible, car il fait partie de ma famille. Je fais tout ce que je peux pour le rendre heureux », confiait-elle à The Dodo. Autrefois enfermé dans son chenil, Hogan s’adonne désormais à de longues heures de nage et de randonnée aux côtés de son ange gardien, qu’il n’a plus jamais quitté.

A lire aussi : Une famille pense faire une bonne action en recueillant un chien sans savoir que sa maîtresse le recherche depuis 4 mois

Depuis cette rencontre, Evelyn a ouvert les yeux sur les stéréotypes dont les American Staffordshire Terriers souffrent au quotidien. Souvent négligés dans les refuges, ces chiens ont pourtant beaucoup d’amour à donner. Evelyn est heureuse de pouvoir profiter de la compagnie de Hogan, et elle ne l’échangerait pour rien au monde.

1 commentaire