Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Canada : Un homme poursuit son ex-compagne pour la garde de leur chien

Publié le 05/07/2017 à 15h58

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Canada : Un homme poursuit son ex-compagne pour la garde de leur chien"

Un Montréalais a poursuivi son ex-compagne en justice en vue de récupérer au moins l’un des 2 chiens qu’ils avaient achetés ensemble lorsqu’ils étaient en couple. L’homme se dit « émotionnellement très attaché à ses animaux » et entend se battre jusqu’au bout pour y arriver.

Tout comme les enfants, les animaux de compagnie pâtissent, eux aussi, de la séparation des parents. C’est le cas de la chienne Ashley et de son congénère mâle Scout, 2 Bergers Australiens dont les propriétaires ne vivent plus ensemble, d’après Le Journal de Montréal.

James Clark et Tarah Joannou étaient, en effet, en couple durant 14 mois, période au cours de laquelle ils avaient acheté lesdits quadrupèdes, alors que ceux-ci étaient respectivement âgés de 2 et 13 mois.

A lire aussi : "Pourquoi mon chien me lèche-t-il ?"

Après la séparation, les animaux sont restés chez Tarah, ce qui aurait été vécu comme un profond déchirement pour son ex-compagnon. Ce dernier en aurait d’ailleurs tellement souffert qu’il a décidé de la poursuivre en justice dans le but de récupérer au moins l’un des 2 chiens, qu’il considère comme faisant « partie intégrante de sa vie », pour reprendre les termes apparaissant dans sa requête introductive d’instance déposée au palais de justice de Laval.

Le Montréalais, qui dit en avoir perdu le sommeil, réclame également 6000 dollars canadiens (4000 euros environ) de dédommagement.

D’après lui, « couper la poire en deux » (ce sont, là encore, les termes utilisés dans la requête) et donc recevoir la garde de l’un des 2 chiens constituerait une solution juste, car James et Tarah s’étaient partagé leurs frais d’acquisition. Toutefois, il semblerait que cette dernière soit réticente à l’idée de se séparer de l’un d’eux et refuserait même de communiquer directement avec son ex-petit ami.

Qu’en dira la justice ? Espérons simplement que l’issue, quelle qu’elle soit, favorise le bien-être des chiens, qui n’y sont absolument pour rien…

Ashley (à gauche) et Scout (à droite) - Photo Facebook

1379 partages

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !