Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

La cohabitation entre chien adulte et chiot

Illustration : "La cohabitation entre chien adulte et chiot"

Les relations sociales entre les chiens sont parfois très complexes notamment entre les chiens adultes et les chiots. Beaucoup de paramètres sont à prendre en compte. Le passif et l'héritage social des chiens constituent la base d'une bonne ou mauvaise cohabitation.

Chez les chiens, les rapports sociaux se basent toujours sur une relation dominant-dominé, et ce même si la cohabitation est pacifique. A l'inverse, quand la colocation se passe mal, les traumatismes psychologiques que s'infligent les chiens sont beaucoup plus graves qu'une simple bagarre entre 2 chiens qui ne se connaissent pas.

La relation chien adulte-chiot

Il est vital pour le développement d’un chiot qu’il soit en contact permanent avec un chien adulte, dans l’idéal sa mère, mais en cas d’absence il faut qu’un autre adulte endosse le rôle de régulateur.

Un chiot apprend d’un adulte de son plus jeune âge et jusqu’à environ 8-10 semaines, il est donc important de les laisser en contact le plus longtemps possible. A chaque âge son apprentissage : alimentation, autocontrôle, régulation de la morsure… Un humain ne pourra jamais faire aussi bien qu’un chien pour l’éducation d’un chiot.

Passé l’âge de 8 semaines, l’adulte apprend au chiot à se détacher de lui et à évoluer seul c’est la fin du sevrage et le début de l’autonomie.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

L'héritage de l'enfance : le ciment de la relation en l'adulte et le chiot

Les premiers mois de l'existence d'un chien influent fortement sur les rapports adulte-chiot. En effet, un chien adulte au schéma familial idéal qui a pu grandir avec ses 2 parents sera plus à même d'accueillir sereinement un chiot.

Un mâle adulte bien éduqué et habitué à rencontrer d'autres congénères peut, lui aussi, être un bon éducateur avec les chiots. Vous pourrez observer de temps à autre un comportement agressif. Ne vous alarmez pas trop vite, il peut s'agir de l'adulte qui apprend tout simplement la politesse au chiot. Les chiots se sortent toujours indemnes de ce genre d'attaque soudaine. Les grognements font partie de la relation entre un chiot et un chien, le chiot essaye d’intimider le grand et l’adulte pose des limites – rien de plus normal non ?

A lire aussi : "Faire cohabiter mon chien avec un chat"

En revanche, interposez-vous si vous constatez que l'attaque se prolonge ou si votre chiot présente des traces physiques. Les adultes femelles ont généralement un comportement plus imprévisible qu'un mâle. Les femelles ont la faculté de reconnaître un chiot qui est leur progéniture et de celui qui ne l'est pas. Selon leur logique, un chiot doit rester avec sa propre mère, auquel cas elle le considère comme un orphelin et ne lui prête aucune attention. Elle peut même considérer les chiots orphelins comme des rivaux de ses propres petits.

Les mâles, eux, sont incapables de reconnaître leur propre progéniture d'un parfait inconnu. C'est ce qui explique cette différence de comportement. En effet, les mâles ont une tendance naturelle à protéger un chiot.

A propos de l'auteur :

1 partage

1 commentaire

  • Danielle Adam a écrit : 18/11/19

    je suis fort intéressée... Handicapée à la suite d'un attentat (aéroport de Bruxelles 2016) où mon mari est décédé, je vis avec notre chienne de 10 ans, je lui -nous- cherche un compagnon... J'aimerais un labrit, de préférence chiot. J'ai un grand jardin bien clôturé, engagé des promeneurs 3 x fois par semaine étant en fauteuil roulant, et beaucoup d'amour à donner. J'ai toujours eu des chiens depuis l'âge de 2 ans et j'en ai 76.

     Répondre  Signaler


Articles en relation