Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Actualités
  4. Aveugle, un adolescent est refusé par un restaurateur à cause de son chien-guide

Aveugle, un adolescent est refusé par un restaurateur à cause de son chien-guide

Publié le 22/12/2015 à 09h26

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Aveugle, un adolescent est refusé par un restaurateur à cause de son chien-guide"

Alors que des familles et des associations se battent chaque jour pour faciliter la vie des personnes porteuses de handicaps, elles doivent se heurter à des embûches parfois inattendues.

Les chiens guides d’aveugles sont d’un soutien inestimable pour les personnes atteintes de cécité. Grâce à eux, elles peuvent se promener, faire leurs courses, éviter des obstacles et jouir d’une plus grande autonomie au quotidien.

Un adolescent de 16 ans, accompagné de son chien-guide, d’une éducatrice et d’autres jeunes malvoyants, s’était rendu dans un restaurant de Quimper (Finistère) dans l’espoir de passer un bon moment autour d’un assortiment de sushis. Ce qui n’était toutefois pas de l’avis du gérant de l’établissement, qui ne voyait pas la présence du chien d’un bon œil.

A lire aussi : "Nettoyer les yeux de son chien"

Malgré l’intervention de l’éducatrice, qui lui a rappelé que le fait de refuser l’accès à l’établissement au chien-guide allait à l’encontre de la loi, le gérant s’est montré inflexible.

L'article 88 de la loi n°87-588 du 30 juillet 1987 stipule, en effet, que « l'accès aux transports, aux lieux ouverts au public, ainsi qu'à ceux permettant une activité professionnelle, formatrice ou éducative est autorisé aux chiens guides d'aveugle ou d'assistance accompagnant les personnes titulaires de la carte d'invalidité prévue à l'article L. 241-3 du code de l'action sociale et des familles ».

L’adolescent, aveugle depuis l’âge de 4 ans, a donc dû se résoudre à quitter les lieux. En apprenant la nouvelle, Franck Texier, son père, n’est pas resté les bras croisés, puisqu’il a déposé plainte auprès du procureur de la République.

1089 partages

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !