Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Avensan (33) : peine de prison avec sursis pour le chasseur qui avait abattu son chien

Publié le 09/06/2016 à 11h53

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Avensan (33) : peine de prison avec sursis pour le chasseur qui avait abattu son chien"

Echaudé par « l’indiscipline » de son chien, un chasseur a commis un acte effroyable, lui tirant dessus à 2 reprises. 2 coups de fusil auxquels l’animal n’a malheureusement pas survécu et qui n’ont valu à son auteur qu’une peine de prison avec sursis.

Les faits datent du 18 octobre 2015. Ce jour-là, des chasseurs s’étaient donné rendez-vous à Avensan, en Gironde, pour une battue au chevreuil. Lorsque l’heure était venue de regagner les véhicules, l’un des giboyeurs a eu du mal à contrôler son chien, un Beagle de 2 ans prénommé Ireland. L’animal se serait montré indiscipliné et n’aurait pas voulu remonter en voiture facilement. Son comportement a exaspéré son propriétaire, qui a alors commis l’impensable : saisissant son fusil, il a tiré à 2 reprises sur Ireland. Après un premier coup de feu, il est, en effet, revenu vers sa voiture pour prendre une autre cartouche, puis a achevé le pauvre chien.

A lire aussi : "Apprendre son chien à se promener en laisse"

Les évènements ont été relatés lors du procès du chasseur, tenu ce mardi au tribunal correctionnel de Bordeaux. Il a été rappelé que les autorités n’avaient été averties de ce crime que plusieurs semaines plus tard, suite à la réception d’une lettre anonyme écrite par un témoin de la scène.

D’après un autre témoignage livré lors du procès et rapporté par Sud-Ouest, l’auteur des coups de fusil aurait déclaré, au moment des faits : « Ce chien, il ne nous emmerdera plus ».

Face à la juge, à la procureure qui a requis 1500 euros d'amende pour « destruction volontaire d'un animal domestique sans nécessité » et à la SPA qui s’est constituée partie civile, l’avocat du prévenu a tenté de le défendre en arguant qu’il avait tiré 2 coups de feu par réflexe.

A l’issue du procès, le verdict est tombé : l’homme écope de 5 mois de prison avec sursis pour cruauté envers un animal, ainsi que l’interdiction de chasser pendant 3 ans et de détenir des chiens pendant 5 ans.

Ireland était un chien de la race Beagle, comme celui-ci

1545 partages

1 commentaire