3 ans après son sauvetage inespéré, Ethan le chien ayant survécu à la négligence et l'abandon inspire une loi de protection animale

Ethan est aujourd’hui un chien heureux et en pleine forme, à mille lieues de l’état dans lequel il était au moment de sa découverte 3 ans plus tôt. Pour faire en sorte qu’aucun autre animal de compagnie ne vive la terrible épreuve qu’il avait connue avant son sauvetage, une loi portant son nom a vu le jour et a été soumise au vote des sénateurs.

Illustration : "3 ans après son sauvetage inespéré, Ethan le chien ayant survécu à la négligence et l'abandon inspire une loi de protection animale"

La « Loi Ethan », destinée à renforcer la protection des animaux de compagnie face aux actes de maltraitance et de cruauté, est en passe d’être adoptée dans l’Etat du Kentucky (Etats-Unis), rapportait le Kentucky Lantern le mardi 26 mars.

Fin janvier 2021, un chien avait été découvert sur le parking de l’association Kentucky Humane Society. Affamé, cachectique et extrêmement faible, l’animal appelé Ethan par la suite semblait voué à disparaître. C’était sans compter la détermination des vétérinaires et des bénévoles à le sauver.

A la faveur de leur travail acharné auprès du quadrupède, ce dernier avait survécu et s’était rétabli de manière quasi miraculeuse. Ethan avait ensuite été adopté par Jeff Callaway, le directeur du refuge.

Vous êtes :

Illustration de l'article : 3 ans après son sauvetage inespéré, Ethan le chien ayant survécu à la négligence et l'abandon inspire une loi de protection animale
Susan Tyler Witten / Facebook

Une journée charnière pour la cause animale dans le Kentucky

Hier, le chien et son propriétaire étaient au Capitole de l’Etat du Kentucky, dans la ville de Frankfort, pour assister à un évènement d’une grande importance ; la soumission d’un projet de loi portant le nom du canidé au vote des sénateurs de l’Etat.

Illustration de l'article : 3 ans après son sauvetage inespéré, Ethan le chien ayant survécu à la négligence et l'abandon inspire une loi de protection animale
Susan Tyler Witten / Facebook

Le texte vise à renforcer la loi de protection animale en vigueur depuis 2008 et baptisée « Romeo’s Law ». Cette dernière constituait déjà une avancée majeure en la matière en faisant passer tout acte de cruauté envers un chien ou un chat du statut de délit à celui de crime.

Les concepteurs de la Loi Ethan souhaitaient aller plus loin dans la répression de ces agissements criminels, notamment via des peines plus lourdes. En vertu de ce nouveau texte, une personne reconnue coupable encourt jusqu’à 5 ans de prison, contre 12 mois maximum avec la Loi Romeo.

31 voix pour, 5 contre

Le Sénat de l’Etat du Kentucky a finalement adopté la nouvelle loi, avec 31 voix en sa faveur, au grand bonheur d’Ethan, de Jeff Callaway et des juristes et élus ayant porté le projet.

Illustration de l'article : 3 ans après son sauvetage inespéré, Ethan le chien ayant survécu à la négligence et l'abandon inspire une loi de protection animale
Susan Tyler Witten / Facebook

5 sénateurs ont voté contre, dont la sénatrice Robin Webb qui estime que ce texte « met en danger [son] héritage culturel et [sa] relation avec [ses] chiens ». Elle dit considérer que « tout bon procureur » peut intenter une action sur la base de la loi actuelle.

Pour sa part, sa collègue Julie Raque Adams, qui avait présenté le projet de loi au Sénat, s’est réjouie de ce vote et pense, au contraire, que la protection apportée aux animaux par la Romeo’s Law est insuffisante.

A lire aussi : L’explosion de joie d’un chien qui court vers sa maîtresse en la voyant arriver à l’aéroport (vidéo)

Pour devenir effective, la Loi Ethan doit à présent être soumise à l’approbation du gouverneur du Kentucky. Ce dernier peut soit la ratifier, soit y opposer son véto.

Dans un cas comme dans l’autre, c’est déjà une grande victoire pour Ethan et tous ceux qui l’ont soutenu depuis le départ. Une parmi les nombreuses qu’il a déjà obtenues face à la négligence et la cruauté.

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 27/03/24

    Ce serait bien de faire la même chose en France. Malheureusement les cas de maltraitance animale sont pris à la légère.

      Répondre   Signaler


  • Image de profil