Changer son cheval de pension

Illustration : "Changer son cheval de pension"

Que ce soit dans le cadre d’un déménagement, parce que l’écurie n’est plus adaptée à vos besoins ou parce que vous ne vous entendez plus avec les gérants de votre pension, il existe de nombreuses raisons pour changer un cheval de pension. Si certains chevaux vivent très bien ce changement, pour d’autres la transition est plus compliquée. Woopets vous donne quelques conseils pour préparer au mieux cet événement important !

Anticiper le changement d’écurie de son cheval

Si vous planifiez et que vous préparez correctement le changement d’écurie de votre cheval, la transition se fera plus sereinement, pour lui comme pour vous. Voici quelques étapes auxquelles vous devez vous confronter.

Prévenir le gérant de son écurie actuelle

Si vous voulez changer votre cheval de pension, la première chose à faire est de trouver une nouvelle écurie pour votre compagnon afin d’y réserver une place. Certaines écuries vous demanderont un engagement financier ou écrit, tandis que pour d’autres, un simple accord verbal suffira. Vous devez ensuite prévenir les gérants de votre écurie actuelle de votre départ à venir.

Avant de dire quoi que ce soit, lisez bien le contrat de pension que vous aviez signé à votre arrivée. Bien souvent, vous avez un préavis d’un mois à respecter avant de déménager. Toutefois, ce délai de préavis peut être différent d’une écurie à une autre.

Bien sûr, il ne vous empêche pas de partir avant le terme. A moins de vous arranger avec le propriétaire de la pension, vous devrez tout de même payer le montant de la pension durant ce laps de temps.

Ranger son matériel équestre

Avant de changer votre cheval d’écurie, pensez à faire le tri dans vos affaires. Vous ne le savez que trop bien, un cavalier a toujours beaucoup trop d’affaires dans son casier. C’est le moment de réfléchir à ce qui est vraiment nécessaire et à ce qui ne l’est pas. Vous pourrez ainsi jeter ou vendre le matériel dont vous ne vous servez plus et racheter ce qui vous manque.

Réfléchir au transport de son cheval

Avant de déménager votre cheval, demandez-vous comment vous allez le déplacer. Si vous détenez un van ou un camion et que votre cheval a l’habitude de voyager, la solution est toute trouvée. Si ce n’est pas votre cas, il faudra réfléchir à un mode de transport adapté.

Si l’un de vos amis ou l’une de vos connaissances peut transporter votre cheval, profitez-en. Sinon, vous pouvez faire appel à un transporteur professionnel.

Vous devez déménager votre cheval à l’autre bout de la France ? Réfléchissez à la manière dont vous ferez le voyage. Ferez-vous des étapes ? Si c’est le cas, vous devez trouver des écuries qui accepteront de loger votre cheval pour la nuit.

Bon à savoir : Si votre cheval n’a pas l’habitude d’être transporté, prenez un peu de temps pour lui apprendre à monter et descendre d’un van. De cette manière, il voyagera un peu plus sereinement le jour J.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Être à jour sur le plan sanitaire

Les propriétaires de la nouvelle écurie choisie vous demanderont probablement de vermifuger votre cheval pour qu’aucun parasite ne soit transmis aux chevaux présents. Certaines écuries demandent même à ce que les nouveaux arrivant leur fournissent un certificat sanitaire du vétérinaire pour s’assurer que leurs chevaux ne souffrent pas d’une maladie contagieuse. Enfin, la plupart des pensions vérifieront que votre cheval est bien vacciné, à minima contre la grippe, la rhino et le tétanos.

Bon à savoir : En plus des vaccins et des vermifuges à prévoir, il vous faudra parfois retirer les fers des postérieurs de votre cheval, notamment si celui-ci doit intégrer un troupeau avec d’autres chevaux.

Changement de pension : un temps d’adaptation nécessaire pour le cheval

Bien que certains chevaux soient habitués à voyager et à changer d’environnement, pour d’autres un changement d’écurie peut être une véritable source de stress. C’est pourquoi le cheval a besoin d’un temps d’adaptation suffisamment long.

Laisser le cheval s’habituer à son nouvel environnement

Une fois arrivé sur les lieux de votre nouvelle écurie, mettez votre cheval dans son box et vérifiez qu’il ne s’est pas blessé au cours du transport. Ne lâchez pas votre cheval en liberté immédiatement : il pourrait se blesser par peur de ce nouvel environnement qu’il ne connaît pas encore.

Si votre cheval intègre un troupeau, il faudra lui laisser le temps de s’adapter à ses nouveaux compagnons. L’intégration d’un cheval dans un nouveau groupe peut être longue et stressante pour vous. En effet, la hiérarchie doit se mettre en place et peut occasionner des blessures pour votre cheval. Pour l’aider à s’adapter, placez-le dans un pré adjacent à celui du reste du troupeau : il pourra ainsi s’intégrer progressivement.

Explorer la nouvelle écurie avec son cheval

Pour aider votre cheval à s’adapter à son nouvel environnement, faites-lui explorer son écurie. Emmenez-le à pied dans le manège, dans la carrière et dans toutes les infrastructures que propose l’écurie. Faites-lui également faire un tour des environs à pied. Quand vous le sentirez suffisamment à l’aise, vous pourrez faire la même chose à cheval.

Quoi qu’il en soit, ne pensez pas tout de suite à travailler votre cheval. Il est important qu’il se sente en sécurité et zen pour travailler correctement.

A lire aussi : Choisir l'hébergement de son cheval

Anticiper un changement d’alimentation

Il est bien possible que l’alimentation proposée dans votre nouvelle écurie soit différente de celle que consomme actuellement votre cheval. Le changement d’alimentation peut se faire bien sûr, mais attention à procéder lentement et graduellement.

Si votre cheval est logé en box, apportez avec vous l’équivalent de 3 jours de ration de la nourriture à laquelle il est habitué. Vous pourrez ainsi la mélanger progressivement à la nouvelle jusqu’à la remplacer totalement.

Si votre cheval passe d’un box à une pension 100% pré, la transition devra aussi se faire de manière rigoureuse, si possible avant qu’il change d’écurie. Il faudra alors le passer à une alimentation au foin principalement et le laisser brouter 1 à 2 fois par jour pendant 30 minutes. Vous pourrez ainsi augmenter progressivement la durée de broutage jusqu’au déménagement.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !