Les huiles et acides gras essentiels pour chat

Illustration : "Les huiles et acides gras essentiels pour chat"

Quelles huiles donner à son chat et pour quels acides gras essentiels ? Quels sont, justement, les rôles de ces acides gras dans l’alimentation et la santé de l’animal ? Nous répondons à ces questions à bien d’autres à ce sujet dans ce guide.

Parmi les aliments couramment utilisés pour compléter les apports nutritionnels du chat, les huiles sont des sources privilégiées de lipides et donc d’acides gras essentiels. Comprendre leur importance et leur utilité quant à la santé et au bien-être du félin permet de mieux les intégrer dans son alimentation. Voyons-en les principaux aspects.

Pourquoi les matières grasses sont-elles importantes pour le chat ?

Les matières grasses ou lipides, que l’on fournit au chat notamment par le biais des huiles et d’autres aliments, sont importantes à plus d’un titre pour son organisme. Elles jouent plusieurs rôles fondamentaux.

Elles interviennent dans la santé de la peau et du poil, ainsi que dans l’assimilation des vitamines liposolubles (A, D, E, K…). Elles assurent également un apport en énergie, permettant au chat de rester actif.

Les lipides sont également des nutriments indispensables pendant la croissance du chaton, au même titre que les protéines, par exemple.

Autre rôle crucial joué par les lipides dans l’organisme du chat ; la régulation de la réponse inflammatoire.

Pour ces raisons au moins, les matières grasses ne peuvent être ignorées lorsqu’on aborde la question de l’alimentation du chat.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Les oméga 3 et 6

Quand on parle de lipides chez le chat, on pense tout particulièrement aux oméga 3 (acide alpha linoléique) et oméga 6 (acide linoléique). On les appelle acides gras essentiels poly insaturés. Le terme « essentiel » renvoie à la fois au fait qu’ils sont indispensables et que l’organisme du chat ne les synthétise pas. Ils doivent donc lui être apportés à travers l’alimentation.

Les félins ont également besoin d’apports en acide arachidonique, qui est de la famille des oméga 3. Il est présent dans la viande et les huiles de poissons.

Au-delà des apports en acides linoléique et alpha linoléique, c’est surtout leur équilibre qui doit être assuré. On estime, en effet, que le rapport oméga 6 / oméga 3 doit être de 4 au maximum pour un animal en bonne santé.

Les acides gras essentiels oméga 3 ont une action anti-inflammatoire, tandis que les oméga 6 sont, à l’inverse, pro-inflammatoires. Garantir un bon ratio entre l’un et l’autre permet de réguler la réponse inflammatoire.

A lire aussi : Les friandises naturelles pour chat

Sources à privilégier et utilisation des acides gras essentiels chez le chat

En ce qui concerne le chat, les sources privilégiées d’acides gras essentiels sont les huiles de poissons. Les huiles végétales (colza, lin, soja, graines de chia…) sont loin d’être idéales pour les félins, dont les organismes ne sont pas « équipés » pour en transformer l’acide alpha linoléïque (ALA) en acide docosahexaénoïque (DHA). DHA qui est précieux pour le système nerveux et les échanges intercellulaires, entre autres fonctions. Ces huiles végétales peuvent même donner lieu à des troubles digestifs.

De leur côté, les huiles de poissons gras (maquereaux, sardines…) sont des sources appréciables de DHA et EPA (acide eicosapentaénoïque), tout comme l’huile de krill (petit crustacé des eaux froides).

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !