Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Une start-up met en location des chiots et des chatons

Publié le 12/11/2018 à 10h08

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Une start-up met en location des chiots et des chatons" Photo d'illustration

Aux États-Unis, une start-up propose de louer des chiots et des chatons à la journée. Une façon d’offrir à ceux qui en font la demande tous les avantages de posséder un animal, sans les inconvénients. Petit problème majeur : la santé et le bien-être de ces animaux n’ont jamais été une priorité…

Aux États-Unis, nous n’en sommes plus à une près. Même si elle n’est pas forcément agréable pour les principaux intéressés. À savoir les chats. Selon Numerama, une start-up américaine, RescueTime, a décidé de lancer un concept novateur : la location de chatons et de chiots à la journée. Et ainsi proposer à l’être humain l’avantage de la présence d’un tel animal sans les inconvénients.

A lire aussi : "La naissance des chatons"

Ainsi, il est possible de louer un chaton ou un chiot pour un après-midi anniversaire, ou pour un séminaire d’entreprise voire simplement pour le bien-être le temps d’un week-end. Si le sourire est forcément de mise chez les loueurs, qu’en est-il réellement des animaux ?

Facteur de stress pour les animaux

Mais l’état émotionnel de ces petits êtres va être mis à rude épreuve. Eux n’apprécient guère le changement. Cela les stress, augmentant ainsi le risque de développer une maladie. Alors, l’entreprise se défend. Elle assure qu’en dehors de ces périodes de location, les animaux sont bien traités.

Cela ne plaide pas en faveur de la lutte contre les abandons, toujours plus nombreux. C’est faire oublier à l’humain ses responsabilités dans l’achat, même provisoire, d’un animal de compagnie. La prochaine étape de cette start-up : la loation de chèvres et de lapins !

0 partage

"Après l'accident de ma petite Onalda, ma magnifique Bleu Russe, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chat. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chatte. " (Emma, 21 ans, Toulouse)

Si vous aimez votre chat, faites comme Emma, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

  • Nicole GIRARDET a écrit : 12/11/18

    Depuis quand nos animaux sont-ils redevenus des objets sans âme ,et sans sentiments ? ainsi louer un chiot ou un chaton équivaudrait à louer une automobile ou autre bien mobilier. Décidément, l'appât du gain fera toujours de nos animaux des victimes. Nous savions déjà que l'homme est le plus grand prédateur de la gente animale et c'est sans fin.

     Répondre  Signaler