Une colonie de chats sauvages a investi ce stade de baseball professionnel pour une raison bien particulière

Une colonie de chats sauvages a envahi le stade de la ligue de baseball d’Oakland depuis la pandémie. Un processus TNR visant à contrôler la population a été mis en place dans le respect du bien-être animal. De nombreuses associations sont investies dans la démarche.

Illustration : "Une colonie de chats sauvages a investi ce stade de baseball professionnel pour une raison bien particulière"

Le RingCentral Coliseum d'Oakland, dans l’État de Californie aux États-Unis, est peuplé d’environ 50 chats sauvages depuis que la pandémie a fait du stade de 130 hectares un lieu de vie adéquat pour eux. En effet, devenu calme et pourvu de nombreux rongeurs à chasser ainsi que de bennes à ordures pleines de nourriture, il offre tous les avantages que les chats sauvages recherchent.

Illustration de l'article : Une colonie de chats sauvages a investi ce stade de baseball professionnel pour une raison bien particulière

Jens S. Andersen / The Stadium Reviews

Les chats sauvages sont un fléau aux États-Unis. Leur population représenterait près de 32 000 individus sur tout le territoire, principalement en milieu urbain.

Contrairement aux chats de compagnie, ils ne peuvent pas être proposés à l’adoption. Non sociabilisés, ils ne s’adapteraient pas à une vie en intérieur et finiraient abandonnés par leurs nouveaux propriétaires.

Il n’est pas non plus question de les déloger. « Cela reviendrait à effectuer un acte de cruauté », explique Becky Robinson, présidente et fondatrice d'Alley Cat Allies, association spécialisée dans des programmes de stérilisation à bas coût.

Illustration de l'article : Une colonie de chats sauvages a investi ce stade de baseball professionnel pour une raison bien particulière
Island Cat Resources and Adoption / Facebook

Une politique publique humaine : TNR

La solution humaine TNR (Trap, Neutral, Return) a donc été privilégiée en partenariat avec l’association Island Cat Resources and Adoption qui gère le processus. « Les responsables du RingCentral Coliseum d'Oakland se soucient du bien-être des chats et partagent nos objectifs pour une solution humaine », a déclaré Ann Dunn, directrice d'Oakland Animal Services.

Les matous sauvages sont donc capturés, stérilisés, vaccinés et identifiés avant d’être replacés dans leur habitat. Ils pourront ainsi profiter pleinement de la vie sans danger. Par ailleurs, cette solution permet de contrôler le développement des individus. « TNR est une politique publique saine, car elle gère efficacement la population de chats de la communauté sans qu'aucun nouveau chaton ne naisse », confirme Becky Robinson.

Illustration de l'article : Une colonie de chats sauvages a investi ce stade de baseball professionnel pour une raison bien particulière

Island Cat Resources and Adoption / Facebook

A lire aussi : Une chatte atteinte de syndromes rares surmonte les épreuves de la vie et inspire sa propriétaire qui publie un livre

Un bénévole de l’Island Cat Resources and Adoption relate au DailyPaws qu’ils se sont déjà occupés de 19 chats. Ils ont également recueilli 5 chatons « adorables », qui sont assez jeunes pour être sociabilisés et proposés à l’adoption.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil