Un imam ouvre les portes de sa mosquée aux chats errants. 5 ans plus tard, il ne pensait pas que son histoire prendrait un tel tournant

Publié le 22/03/2021 à 07h20

Ecrit par Anthony Pruvost dans la catégorie Emotion

Illustration : "Un imam ouvre les portes de sa mosquée aux chats errants. 5 ans plus tard, il ne pensait pas que son histoire prendrait un tel tournant" © Hafız Mustafa Efe / Facebook

Dans une mosquée stambouliote, les chats se promènent comme bon leur semble en se sentant en totale sécurité. L’imam y accueille, en effet, les félins errants à bras ouverts depuis des années. Une chatte y élève même sa progéniture.

A Istanbul, on rencontre de nombreux chats et chiens errants dans les rues, mais la plupart sont très bien traités. La ville turque est d’ailleurs mondialement connue pour le soin apporté à ces animaux.

Mine Yildirim, doctorante à la New School for Social Research de New York et militante pour le droit des animaux, explique que cela vient « en partie de la tradition islamique […] de la structuration de l'espace public sous l'Empire ottoman ».

La mosquée tenue par l’imam Hafiz Mustafa Efe s’inscrit totalement dans cette attitude bienveillante des stambouliotes envers nos amis à 4 pattes. Les chats des rues y sont les bienvenus et peuvent s’y abriter du froid à tout moment, comme le raconte The Dodo.

Mustafa Efe les accueille dans l’édifice religieux depuis 2015. Au fil des ans, sa notoriété a allégrement traversé les frontières d’Istanbul et de la Turquie.

Les « invités de la mosquée »

L’imam fait toujours en sorte que les chats s’y sentent chez eux et en sécurité. Dans cette vidéo qu’il a publiée sur son compte Facebook il y a 5 ans, on peut voir une chatte porter ses chatons un à un jusqu’en haut de minbar, la chaire haute depuis laquelle il fait son sermon lors de la prière du vendredi.

Une autre vidéo postée quelques semaines plus tard montre les mêmes chatons qui ont bien grandi.

A lire aussi : Un chat senior retrouve sa famille après 5 longues années d'absence

Il y aura toujours de la place pour les chats au lieu de culte où officie Mustafa Efe, qui les appelle les « invités de la mosquée ».

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de mon petit Neko, mon jeune chat percuté par une voiture, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chat à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Roxane, Villejuif)

Si vous aimez votre chat, faites comme Roxane, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

2 commentaires

Articles en relation