Un acte de cruauté met la vie d'un chat touché par balle en péril

Illustration : "Un acte de cruauté met la vie d'un chat touché par balle en péril"

En voyant leur chat rentrer ensanglanté, ses propriétaires ont pensé qu’il avait eu un accident de la route. Les radios ont néanmoins démontré qu’il avait reçu une balle en pleine tête. Un élan de solidarité s’organise pour venir en aide au malheureux.

Coralie Ganivet et Aurélien Vrignaud vivent dans le petit village de Maisdon-sur-Sèvre en Loire-Atlantique. Le dimanche 24 avril à 14h25, leur chat européen Cortex est rentré gravement blessé : « Il est revenu avec la gueule maculée de sang et la mâchoire explosée », témoigne Coralie Ganivet à L’Hebdo de Sèvre et Maine.

Le couple pense qu’il s’est sans doute fait bouler par une voiture et l’emmène de toute urgence à la clinique vétérinaire de Vertou. Son pronostic vital est engagé. Le diagnostic se révélera bien différent de celui avancé après la première consultation.

Illustration de l'article : Un acte de cruauté met la vie d'un chat touché par balle en péril
L’Hebdo de Sèvre et Maine

Un acte de cruauté avéré

Les radios du lendemain sont formelles. Cortex a reçu une balle dans la tête qui s’est ensuite logée dans son épaule. Sur son passage, elle a ravagé sa mâchoire.

Les faits ont dû se dérouler non loin de la maison : « Si Cortex a miraculeusement survécu, il n’a, a priori, pas pu avoir la force de venir de trop loin pour chercher de l’aide », analyse Coralie.

« Rien ne justifie de tirer dans la tête d’un animal domestique. La période de chasse étant fermée, il ne peut pas s’agir d’un accident, mais d’un acte délibéré de cruauté envers les animaux », affirme Coralie. Le couple a donc déposé plainte le lundi 25 avril à la gendarmerie d’Aigrefeuille-sur-Maine.

Illustration de l'article : Un acte de cruauté met la vie d'un chat touché par balle en péril
L’Hebdo de Sèvre et Maine

A lire aussi : Un chat à la colonne vertébrale brisée, retrouvé dans une ferme, déjoue les diagnostics fatalistes des vétérinaires !

Cortex se bat pour la vie

Aujourd’hui, Cortex est toujours dans un état critique. Après une opération lourde, pendant laquelle le vétérinaire a installé 5 broches dans sa mâchoire, ses chances de survie s’élèvent entre 60 et 70%. Le pauvre chat devra rester hospitalisé durant une longue période afin de limiter les risques d’infection.

Coralie et Aurélien ont rédigé une lettre pour dénoncer cet acte de cruauté et exprimer ce qu’ils ressentent. Le courrier, adressé à une soixante de personnes du village, suscite beaucoup d’émotions. Une cagnotte a été mise en place pour aider le couple à payer les 3 500 euros de frais vétérinaires engendrés.

Jules et son chat Nelson " J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune chat, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chat le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (Jules, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chat, faites comme Jules, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil