Suite aux explosions à Beyrouth, des groupes de bénévoles s’unissent pour tenter de rendre les animaux devenus errants à leurs propriétaires

Publié le 18/09/2020 à 12h44

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Sauvetages

Alors que la capitale libanaise est encore sous le choc de la gigantesque explosion survenue le mois dernier, des bénévoles tentent de retrouver, secourir et ramener à leurs familles les animaux de compagnie disparus depuis le drame.

Le 4 août dernier, une énorme explosion avait eu lieu dans l’un des hangars de la zone portuaire de Beyrouth, occasionnant d’importantes destructions à des kilomètres à la ronde, coûtant la vie à 190 personnes et en blessant des milliers d’autres. Les animaux de compagnie ont aussi été fortement affectés par ce drame. Beaucoup d’entre eux se sont enfuis du domicile de leurs maîtres sous la panique, se sont retrouvés seuls à la maison après l’hospitalisation de leurs propriétaires ou se sont égarés.

Les membres de l’association locale Animals Lebanon s’emploient justement à venir en aide à ces chats et ces chiens en détresse, comme le rapporte Abc News. Les 300 bénévoles recherchent quotidiennement des centaines d’animaux sur et autour du site de l’explosion.

Maggie Shaarawi, co-fondatrice et vice-présidente d’Animals Lebanon, confie qu’elle et ses camarades de l’organisation ont « vu des choses horribles » lors de leurs interventions. Elle parle notamment de « chats au bord des balcons » ou pris au piège « dans des cages d’ascenseurs ». Elle indique que l’équipe d’Animals Lebanon s’était déployée sur le terrain dès la nuit ayant suivi l’incident, car elle recevait « des appels de personnes paniquées depuis les hôpitaux », demandant à ce qu’on s’occupe de leurs animaux livrés à eux-mêmes chez eux.

Maggie Shaarawi se souvient que ce jour-là, elle avait d’abord cru à un séisme et son premier réflexe avait été de se rendre au refuge. Les sols étaient jonchés de bris de verre et de nombreux chats étaient blessés. Les bénévoles ont passé des heures à les soigner, puis ont commencé à chercher et prendre en charge les animaux qui étaient dehors. « Nous avons essayé de nous approcher le plus possible des zones les plus touchées ce soir-là », raconte Jason Mier, directeur d’Animals Lebanon.

L’un des sauvetages ayant le plus marqué Maggie Shaarawi est celui d’un chat qui se trouvait sous les décombres d’un bâtiment détruit par l’explosion. Il appartenait à un couple blessé. Traumatisé à l’approche des bénévoles, il s’est enfoncé davantage sous les ruines. Ce n’est que lorsque ses maîtres sont arrivés sur les lieux et l’ont appelé qu’il a trouvé le courage de sortir. Des retrouvailles pleines d’émotion.

A lire aussi : Amoureuse des chats, cette famille australienne décide de faire de leur maison, un parc d'attraction félin !

L’équipe d’Animals Lebanon a pu secourir 300 animaux à ce jour. Leur mission est aujourd’hui encore plus difficile, car de nombreuses familles ont tout perdu et n’ont même plus les moyens de nourrir leurs chiens ou chats. Sachant que le Liban était déjà en proie à une crise économique, aggravée par la pandémie de covid-19. L’association essaie de les aider du mieux qu’elle peut, notamment en leur fournissant de la nourriture et en finançant les soins vétérinaires coûteux et les opérations.

A propos de l'auteur :

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Neri dès sa naissance. En effet, le Maine Coon est une race de chat avec certaines prédispositions à développer quelques maladies et je préfère me prémunir d'un éventuel accident ou d'une maladie comme la dysplasie des hanches " (Pedro, VRP à Gap)

Si vous aimez votre chat, faites comme Pedro, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !

Articles en relation