Sensible à la cause animale, cet homme fortuné a partagé son héritage entre sa famille et les chats du musée de l'Ermitage en Russie

Publié le 19/12/2020 à 13h49

Ecrit par Anthony Pruvost dans la catégorie Emotion

Illustration : "Sensible à la cause animale, cet homme fortuné a partagé son héritage entre sa famille et les chats du musée de l'Ermitage en Russie  " Photo d'illustration

On ignore encore pour quelle raison ou même s’il avait déjà visité les lieux, mais un Français décédé a légué une partie de sa fortune aux chats du musée de l’Ermitage, en Russie. Un geste qui a beaucoup touché les responsables de l’établissement.

Il y a un an, nous évoquions ces chats qui protègent les œuvres au musée de l’Ermitage à Saint-Pétersbourg. Une tradition datant du 18e siècle, alors que la Tsarine Elisabeth Ière avait ordonné la mise en place d’une colonie de félins pour chasser les nuisibles qui convoitaient les réserves de vivres du Palais d’Hiver.

Après la conversion de la résidence de la famille impériale russe en musée, les chats ont continué de peupler l’endroit pour assurer la préservation des pièces historiques contre les rongeurs. Il en existe ainsi environ 70 aujourd’hui.

L’entretien (alimentation, soins…) de cette petite armée féline a évidemment un coût, mais il est en partie couvert par les dons adressés par des mécènes. Dont un Français récemment décédé, et qui leur a « légué une certaine somme », indique Mikhaïl Piotrovski, directeur du musée, au média local Fontanka. « Nous sommes en correspondance avec des juristes » afin de régler les formalités et faire en sorte que ladite somme soit mise à la disposition des chats du musée l’Ermitage, a-t-il ajouté.

Qu’est-ce qui a motivé cette décision du défunt ? On l’ignore pour le moment. D’ailleurs, il n’est même pas dit s’il s’était déjà rendu au musée de son vivant. Ce que l’on sait, en revanche, c’est qu’il a « partagé sa fortune entre ses proches et une organisation écologique française. Une petite part a été léguée aux chats de l’Ermitage », a précisé Maria Haltunen, la secrétaire de M. Piotrovski.

A lire aussi : Brisé par la perte de son chat, un garçon ne peut retenir ses larmes lorsqu'il le retrouve (vidéo)

Elle a indiqué, par ailleurs, qu’elle et ses collègues ont été mis au courant de ce legs par un exécuteur testamentaire, rapporte Sputnik News.

A propos de l'auteur :

0 partage

Comme des milliers de propriétaires de chat, souscrivez une assurance santé pour votre compagnon à 4 pattes ! Le devis est personnalisé, c'est rapide et gratuit. N'attendez pas qu'il arrive un accident ou une grave maladie à votre chat !

Si vous aimez votre chat, faites comme des milliers de propriétaires de chat, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !

Articles en relation