"On va finir par atteindre les limites" : le SOS d'une bénévole après la découverte de 18 chats détenus dans des conditions déplorables

Les policiers ont été confrontés à un triste spectacle en intervenant dans un appartement de la région toulousaine. 18 chats y vivaient dans des conditions désastreuses, sans recevoir le minimum de soins ni une alimentation digne de ce nom. Le propriétaire a été interpellé.

Illustration : "

18 chats ont été sauvés par la police et une association de protection animale après avoir été découverts dans un petit appartement, rapportait La Dépêche du Midi.

Les félins s’entassaient dans ce logement insalubre situé à proximité de la patinoire municipale Jacques Raynaud à Blagnac, près de Toulouse (Haute-Garonne).

C’est le constat qu’ont fait les policiers en se rendant sur les lieux le jeudi 9 mars, après que les forces de l’ordre ont été alertées par le voisinage. Plus d’un riverain avait, en effet, fait état de miaulements incessants et de cris inhabituels.

Les conditions d’hygiène et de santé caractérisant l’appartement étaient extrêmement mauvaises. D’après les intervenants, l’homme qui détenait ces animaux serait atteint des syndromes de Noé et de Diogène.

En d’autres termes, ce quadragénaire accumulait les chats sans être en mesure de leur assurer l’hébergement, l’alimentation et les soins adéquats. L’un de ces félins avait, par ailleurs, une patte cassée.

Vous êtes :

Illustration de l'article : "On va finir par atteindre les limites" : le SOS d'une bénévole après la découverte de 18 chats détenus dans des conditions déplorables
Photo d'illustration

C’est d’abord l’Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse qui a été sollicitée pour la prise en charge des chats, mais elle n’a pu les accueillir en raison de leur trop grand nombre. Toutefois, « une solution a été trouvée avec un vétérinaire qui a pu faire les constatation », indiquait Céline Gardel, présidente de l’association Les 4 Pattounes et capitaine de police. Le praticien en question est basé à Saint-Alban.

Après avoir été examinés, les 18 chats ont été confiés à la SPA, mais celle-ci ne pouvait les garder que 8 jours. Les 4 Pattounes s’est rapprochée d’autres associations en vue de placer autant de quadrupèdes que possible.

Leur trouver une structure adaptée

Pour Céline Gardel, cette situation montre à quel point les structures d’accueil sont saturées. « On va finir par atteindre les limites et à devoir euthanasier », regrette-t-elle.

Le maître a été interpellé et placé en garde à vue. Il a accepté de renoncer à la propriété des chats, ce qui permet d’ores et déjà de les proposer à l’adoption.

A lire aussi : 2 chatons ayant perdu leur mère puis leur sœur traversent ensemble les épreuves de la vie

Une cagnotte solidaire a été mise en ligne pour aider à couvrir les frais liés à ce sauvetage : « Identifications, stérilisations, de nombreux soins sont nécessaires pour aider cette vingtaine de chats de toute urgence, afin qu’ils puissent être acceptés dans une structure adaptée ».

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil