On l'empêche d'entrer au supermarché avec son chat d'assistance, il saisit la justice et souhaite que le rôle de son animal soit reconnu

Un propriétaire de chat londonien a décidé de poursuivre un supermarché en justice, car on l’avait empêché d’y entrer avec Chloe, qu’il considère comme sa chatte d’assistance. L’homme est autiste et l’animal l’aide à faire face à ses difficultés, notamment dans les lieux fréquentés.

Illustration : "On l'empêche d'entrer au supermarché avec son chat d'assistance, il saisit la justice et souhaite que le rôle de son animal soit reconnu"

Partout où Ian Fenn se rend, sa chatte d’assistance Chloe est à ses côtés. Autiste, il a lui-même formé le félin à le réconforter et le soutenir dans ses moments de panique. En voulant entrer avec l’animal au supermarché de la chaîne Sainsbury à Clapham, dans le sud de Londres, il a toutefois essuyé le véto des membres du personnel et de la sécurité, rapporte The Guardian.

L’incident a eu lieu en mars 2022. On lui a alors signifié que seuls les chiens d’assistance étaient autorisés à entrer dans le magasin.

Ian Fenn, lui, souhaiterait que les chats d’assistance soient aussi reconnus comme tels et obtiennent les mêmes droits d’accès que les canidés. C’est pourquoi lui et son avocat Chris Fry, spécialisé dans les actions de discrimination fondée sur le handicap, ont porté l’affaire devant le tribunal.

L’homme explique que Chloe l’aide à gérer ses épisodes de crises, lui qui est atteint d’autisme. Il est vulnérable à la surcharge sensorielle qu’il peut rencontrer dans les endroits fréquentés. La présence de la chatte à ses côtés l’amène alors à se focaliser sur elle et à mieux gérer ses angoisses.

Illustration de l'article : On l'empêche d'entrer au supermarché avec son chat d'assistance, il saisit la justice et souhaite que le rôle de son animal soit reconnu
Channel 5 News / Facebook

« Il existe de nombreux cas de chiens-guides se voyant refuser l'accès à des lieux ou à des services, indique Chris Fry, mais il n'y a pas vraiment eu d'exploration judiciaire de ce qui constitue un animal d'assistance autre qu’un chien. »

Ian Fenn avait déjà pu entrer sans problème dans des hôpitaux, magasins, parcs zoologiques et hôtels avec Chloe. Celle-ci est toujours tenue en laisse et porte un harnais fluo avec la mention « chat d’assistance ».

A lire aussi : L'émouvante preuve de confiance d'une maman chat errante envers sa bienfaitrice quelques semaines après son sauvetage (vidéo)

« Nous formons une équipe »

De son côté, la direction du supermarché assure travailler avec une équipe sanitaire pour mettre en place les conditions permettant à Ian Fenn et sa chatte d’y accéder en toute sécurité. Elle dit craindre que même si cette chatte a un comportement irréprochable, changer sa politique envers les félins pourrait être source de problèmes créés par d’autres animaux à l’éducation moins aboutie.

Pour Ian Fenn, Chloe est essentielle. « Elle structure ma vie, confie-t-il, me réveille le matin, me dit quand je dois aller au lit. Il est difficile de savoir ce que représente notre relation pour elle, mais je sens que nous formons une équipe ».

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil