La guérison quasi miraculeuse d'un chat paralysé à cause d'un caillot sanguin

Drake avait perdu l’usage de ses pattes arrière, et le premier vétérinaire à l’avoir examiné ne pouvait pas en déterminer la cause. L’ultime espoir de sa famille était entre les mains de spécialistes.

Illustration : "La guérison quasi miraculeuse d'un chat paralysé à cause d'un caillot sanguin"

Un chat s’est remis à marcher et a renoué avec sa vie normale après une longue période de paralysie, grâce au savoir-faire d’une équipe de spécialistes. Un récit rapporté par CambridgeshireLive.

Le félin en question s’appelle Drake. Pour se déplacer, il devait se traîner à la force des pattes avant, car il avait l’arrière-train paralysé. Inquiète, sa propriétaire Rachel Davis, qui habite Colchester dans le comté de l’Essex (Angleterre), l’avait emmené chez son vétérinaire, qui ne parvenait pas à identifier l’origine du trouble. Il l’a orientée vers le service de cardiologie vétérinaire à la clinique Dick White Referrals (DWR), à Six Mile Bottom dans le Cambridgeshire voisin.

Le chat tabby de 8 ans y a subi des examens poussés qui ont révélé qu’il était atteint d’une maladie du muscle cardiaque ayant conduit à la formation d’un caillot. En migrant, ce dernier a coupé le passage du sang vers la partie postérieure de son corps, d’où la paralysie.

Un rétablissement inespéré

Drake a été hospitalisé 3 jours à la DWR, avec soins intensifs et surveillance permanente. Le traitement a porté ses fruits ; le félin était de nouveau capable de tenir sur toutes ses pattes et s’est même remis à marcher.

A lire aussi : L'adorable et amusante complicité entre une chatte et sa maîtresse jouant à cache-cache (vidéo)

Illustration de l'article : La guérison quasi miraculeuse d'un chat paralysé à cause d'un caillot sanguin
Dick White Referrals / Facebook

Il a pu rentrer à la maison où il continue de prendre des médicaments, dont un anticoagulant. « Drake va très bien. Je ne remercierai jamais assez l'équipe de DWR. Pour avoir pu garder mon chat, les bilans, les traitements et tout le reste en valent la peine », a confié Rachel Davis.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil