La Fondation 30 millions d'Amis prend en charge une quarantaine de chats chez une propriétaire "dépassée" par ses animaux

En Gironde, la Fondation 30 Millions d’Amis est intervenue au domicile d’une quinquagénaire où une quarantaine de chats vivaient dans des conditions terribles. Les animaux ont été transférés au refuge de La Tuilerie où ils sont soignés.

Illustration : "La Fondation 30 millions d'Amis prend en charge une quarantaine de chats chez une propriétaire

L’équipe de la Fondation 30 Millions d’Amis a été confrontée à un spectacle insoutenable en arrivant chez une habitante de La Teste-de-Buch (33). A l’intérieur, les intervenants ont découvert 41 chats qui étaient détenus dans des conditions d’hygiène et de santé déplorables. Ils évoluaient parmi toutes sortes de détritus et une odeur insupportable régnait sur les lieux.

« Ils vivaient tous dans le noir et dans des conditions insalubres », d’après Anne Puggioni, responsable du refuge de la Fondation de La Tuilerie à Saint-Hilliers (77). C’est là que les félins se trouvent après leur sauvetage et reçoivent les soins nécessaires.

Il leur faudra beaucoup de temps et de travail de la part des bénévoles pour se remettre de leur souffrance, ainsi que de leurs blessures et maladies. En plus d’être très maigres, certains chats sont sévèrement atteints aux yeux et aux oreilles notamment. Seuls 3 des 41 félins sont en bonne santé.

« Aucun chat n’était identifié, aucun mâle n’était stérilisé. La plupart étaient affamés », ajoute Anne Puggioni, qui précise que tous ces animaux n’avaient que 4 litières à leur disposition.

Par ailleurs, l’équipe de la Fondation 30 Millions d’Amis a découvert 3 corps de chatons décédés.

A lire aussi : "Charlie" ce chat cambrioleur amuse tout son quartier et a été surnommé le "chat klepto"

La propriétaire des lieux, une dame d’une cinquantaine d’années, a reconnu avoir été dépassée par la situation.

La Fondation 30 Millions d’Amis a indiqué avoir déposé plainte pour « abandon, maltraitances et sévices graves sur des animaux de compagnie ».

Photo de Onaldan, chat Bleu Russe "Après l'accident de ma petite Onalda, ma magnifique Bleu Russe, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chat. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chatte. " (Emma, 21 ans, Toulouse)

Si vous aimez votre chat, faites comme Emma, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil