Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

La chance a enfin souri à ce chat qui a passé plus de 400 jours dans un refuge

Publié le 10/12/2018 à 15h59

Ecrit par Alexandre Dieu

Victime de sa timidité, Champas le chat a vainement attendu son tour d'être adopté pendant plus de 400 jours. L'équipe du refuge qui s'occupait du félin a décidé d'utiliser les réseaux sociaux pour augmenter ses chances de trouver une famille. Une initiative qui a porté ses fruits.

C'est en décembre 2015 qu'un sympathique chat répondant au nom de Champas est arrivé au refuge de l'association Animal Welfare League. Ce dernier est situé dans la banlieue de Sydney, à Kemps Creek en Australie.

Champas avait 5 ans à l'époque et ne manquait pas d'atouts ; avec son beau poil blanc et ses magnifiques yeux verts, il semblait bien parti pour trouver une famille assez rapidement. Mais cela n'a pas du tout été le cas. Les mois passaient sans que personne ne s'intéresse à ce chat. Il était, en fait, victime de sa grande timidité. Dès qu'un inconnu s'en approchait, il allait systématiquement se cacher.

Au bout d'un an, l'équipe du refuge a décidé qu'il fallait tenter quelque chose pour faire évoluer la situation de Champas. Elle a eu l'idée de lui donner un travail ; il est ainsi devenu le réceptionniste du refuge.

Il a tout de suite adoré son job et le fait de passer davantage de temps avec les employés d'Animal Welfare League. Surtout, il a appris à se rapprocher des visiteurs, surpassant ainsi ses craintes.

A lire aussi : "Adopter un chat dans un refuge"

En février 2017, les gens de l'association se sont dit qu'il était temps de passer à la vitesse supérieure pour que Champas soit enfin adopté. A l'approche de la Saint-Valentin, ils ont créé une sorte de profil de rencontre et posté d'adorables photos du chat, dont une accompagnée d'un écriteau : "Je suis un mâle blanc et seul qui cherche l'amour."

La publication n'a pas mis longtemps à devenir virale. Le refuge en a profité pour donner davantage d'informations à propos du félin, expliquant notamment qu'il était un compagnon plutôt vif, qui cherchait l'attention et avait des besoins spécifiques. Champas souffre, en effet, de quelques allergies alimentaires et doit être protégé du soleil en raison de son pelage particulièrement fin et clair. Il faut donc le garder à l'intérieur en permanence.

Peu après, un adoptant a enfin été trouvé ; Nathan a entendu parler de Champas par l'intermédiaire d'un ami qui vit à... Amsterdam, soit à plus de 15 000 km de là ! C'est dire à quel point la notoriété du chat a traversé les frontières.

Plus de 400 jours après son arrivée au refuge, Champas a officiellement commencé sa nouvelle vie.

0 partage

"Après l'accident de ma petite Onalda, ma magnifique Bleu Russe, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chat. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chatte. " (Emma, 21 ans, Toulouse)

Si vous aimez votre chat, faites comme Emma, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !