Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

L'extérieur, un environnement hostile pour la santé de nos chats ?

Publié le 17/04/2019 à 19h35 Modifié le 18/04/2019 à 10h32

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "L'extérieur, un environnement hostile pour la santé de nos chats ? " Photo d'illustration

Une équipe de chercheurs de l’Université d’Auburn, en Albama, a mis en évidence que les chats qui aimaient se balader à l’extérieur de leur maison avaient 3 fois plus de chance de développer des maladies virales, bactériennes ou de ramener des parasites avec eux. Elle suggère de garder dès que possible son félin à l’intérieur de son habitation.

L’arrivée des beaux jours permet à votre chat de sortir davantage de votre maison, et de batifoler à sa guise à l’extérieur. Cependant, vous devez avoir à l’esprit que sa vulnérabilité s’accentue. Dans le jardin, dans la rue, loin de votre canapé, votre félin a jusqu’à 3 fois plus de chance d’être infecté par des parasites, de développer une maladie virale ou bactérienne.

Des agents pathogènes aussi transmissibles à l’homme

Ce sont les résultats d’une étude menée par des chercheurs de l'Université d'Auburn, en Alabama. Selon Kayleigh Chalkowski, son auteure principale, a été « trouvé que les chats autorisés à sortir sont 2,77 fois plus susceptibles d'être infectés par des parasites que ceux qui restent à l'intérieur », confie-t-elle à la revue Biology Letters.

Pour arriver à leurs fins, les scientifiques ont utilisé la méthode la « méta-analyse » qui consiste à combiner les résultats de 21 études au sujet d’infections des félins dans 16 pays du monde. En tout, ce sont 19 agents pathogènes qui ont pu être analysés, dont Toxoplasma gondii (toxoplasmose) et Toxocara cati, qui est un ver intestinal. Des pathologies transmissibles aux hommes.

Plus de risques dans l’hémisphère nord ?

Pis, il semblerait que les chats vivant à des latitudes élevées, dans l’hémisphère nord, ont plus de chance d’être atteints par ces maladies que ceux vivant sous les tropiques.

A lire aussi : "L'assurance santé pour chat"

L’hypothèse de départ était pourtant l’inverse, selon Kayleigh Chalkowski : « Nous pensions que les chats dans les zones tropicales seraient davantage concernés par le facteur de risque que représente l'accès à l'extérieur, car il y davantage de vie sauvage et de parasites », admet celle qui préfère dire que, « quel que soit l'endroit du monde où l'on vit, garder son chat à l'intérieur est un bon moyen de le tenir éloigné des maladies infectieuses. »

A propos de l'auteur :

0 partage

Tout comme Jeannne B. de Lille qui a souhaité protéger Mady, son Abyssin maintenant âgé de 2 ans, souscrivez à une assurance pour votre chat adaptée aux besoins de votre compagnon ! Faites votre demande de devis personnalisé, c'est rapide et gratuit !

Si vous aimez votre chat, faites comme Jeanne, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

2 commentaires

  • Veronique Ciesielski a écrit : 18/04/19

    Mon chat a 10 ans, il est vacciné et bien entendu stérilisé (bien trop de chatons naissent dans les rues). Depuis 10 ans , il sort à l'extérieur dès qu'il en a envie ; il n'a jamais été infecté par des parasites et je trouverai cruel de le priver de sa liberté . Encore un article écrit par des pseudos chercheurs.

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 21/04/19

    Moi mes chats sont toujours allés à l'extérieur et ont vécus en moyenne 18 ans sans maladie aucune bien entendu ils étaient vaccinés et stérilisés. Jamais eu de problème

     Répondre  Signaler