Elles emmènent une chatte errante chez le vétérinaire, qui leur apprend le lendemain que sa famille la cherchait depuis 9 ans

2 jeunes femmes ont découvert et recueilli une chatte mal en point qui errait devant leur domicile. Elles l’ont ensuite laissée chez le vétérinaire, qui a constaté qu’elle était pucée et que ses propriétaires l’avaient perdue en 2013.

Illustration : "Elles emmènent une chatte errante chez le vétérinaire, qui leur apprend le lendemain que sa famille la cherchait depuis 9 ans"

Une chatte que l’on croyait errante est retournée auprès de sa famille après une séparation ayant duré 9 longues années, rapportait Manchester Evening News.

Il pleuvait abondamment cet après-midi du dimanche 6 novembre à Stretford, dans le comté du Grand Manchester (nord-ouest de l’Angleterre). Loua Tirmidh et Harriet venaient tout juste d’arriver devant chez elles et s’apprêtaient à garer leur voiture, quand elles ont vu une chatte assise sous la pluie.

Illustration de l'article : Elles emmènent une chatte errante chez le vétérinaire, qui leur apprend le lendemain que sa famille la cherchait depuis 9 ans
Photo d'illustration

Son pelage était sale et elle paraissait épuisée. Il était clair qu’elle avait besoin qu’on lui tende la main. C’est ce qu’ont fait Loua et Harriet. Après l’avoir mise à l’abri, elles ont contacté la RSPCA (Royal Society for the Prevention of Cruelty to Animals) locale, qui leur a suggéré de l’emmener chez le vétérinaire.

Les 2 jeunes femmes ont suivi le conseil et conduit le félin à la clinique. Elles l’y l’ont laissée sans s’attendre à avoir de ses nouvelles.

Perdue en 2013 !

Le lendemain matin, le vétérinaire les a appelés pour leur annoncer quelque chose d’incroyable. Cette chatte, qu’elles avaient secourue la veille, a une famille. Cette dernière, qui réside à Oldham à 18 kilomètres de là, l’avait perdue de vue en 2013. Cela faisait donc 9 ans que ses propriétaires étaient à sa recherche et n’avaient aucune idée de ce qu’elle était devenue.

A lire aussi : "Reconnaissante pour chaque minute que nous partageons" : le récit poignant d'une femme qui n'aimait pas les chats et qui a fini par en adopter un

C’est grâce à sa puce d’identification que le vétérinaire a pu obtenir leurs coordonnées, les en informer et prendre connaissance de toutes ces informations. Ses maîtres sont venus la récupérer dès qu’il les a appelés.

Une issue qui ravit Loua et Harriet, qui peuvent être fières d’avoir grandement contribué à ces retrouvailles inespérées.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil