Différent car défiguré, ce chaton allait être euthanasié, une femme lui offre une nouvelle vie

Publié le 05/07/2020 à 12h30

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Emotion

Illustration : "Différent car défiguré, ce chaton allait être euthanasié, une femme lui offre une nouvelle vie"
© Megan Boehm

Une éleveuse qui savait qu’un chat défiguré ne se vendrait jamais, a décidé de le faire euthanasier dans le secret.

Elevant des chats pour les vendre, une femme ne voulait plus qu’on sache qu’un des chatons avait une malformation génétique. De plus, n’étant pas rentable, elle a informé quelqu’un qu’il fallait l’euthanasier sans ébruiter l’affaire. Mais le confident ne comptait pas laisser le chaton à son sort.

Cricket avait bel et bien un physique disgracieux, mais cela ne lui ôtait pas son droit à la vie. Il est né avec un œil manquant et une mâchoire disloquée. Lorsque le confident de l’éleveuse en a informé Megan Boehm, cette dernière a senti que l’animal allait dorénavant devenir un membre de sa famille.

Sans avoir vu sa photo et sans même qu’une décision ait été prise, Boehm avait déjà adopté Cricket dans son cœur, raconte-t-elle au Dodo.

A son premier jour dans sa nouvelle maison, le chaton était dans un triste état. Il était tellement mal nourri que sa nouvelle maman n’était pas allée à l’université pour s’occuper de lui.

Rapidement et avec beaucoup d’amour, le chaton a pris des forces. Un vétérinaire l’a examiné, déclarant qu’il se portait parfaitement bien

A lire aussi : Un chat élevé par une grand-mère fait preuve d'un amour incroyable lorsque sa maîtresse tombe malade !

Malgré les différences physiques que porte l’animal, il n’en demeure pas moins un chaton comme les autres, qui aime jouer et être dorloté. Sa maîtresse prend bien soin de lui et ne lui donne que des aliments humides à cause de son problème à la mâchoire. Elle est très heureuse de l’avoir et de le retrouver tous les jours après les cours.

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de ma petite Onalda, ma magnifique Bleu Russe, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chat. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chatte. " (Emma, 21 ans, Toulouse)

Si vous aimez votre chat, faites comme Emma, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

5 commentaires

  • Nicole GIRARDET a écrit : 05/07/20

    Bien que défiguré ce chaton est mignon et prêt à recevoir et donner de l'amour. Il y a beaucoup d'éleveurs qui font comme celle dont il est question ici. Ces gens là devraient avoir interdiction de détenir des animaux et changer de métier. Un animal, même handicapé, a droit à une vie pleine de bienveillance et de tendresse.

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 06/07/20

    Bravo et merci pour lui

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 06/07/20

    Le monde impitoyable du paraître... Bonne chance chaton, profite bien de ce nouveau départ ds cette famille aimante

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 06/07/20

    un animal est toujour tres beau se chat est trop beau merci pour lui

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 23/07/20

    Il faut surtout arrêter ce désir de pureté si grand que leur patrimoine génétique en devient pauvre.
    Cette pratique donnes des chatons fragiles et remplis de problèmes congénitaux.
    Passer par un éleveur a un coût parce qu'être éleveur demande du temps et de l'argent. Mais malgré leurs tarifs certains n'hésitent pas à mettre en péril la santé de leur chaton volontairement et c'est abject.

     Répondre  Signaler


Articles en relation