Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Consommer de la viande de chats et de chiens devient illégal dans tous les États-Unis

Publié le 20/12/2018 à 07h48

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Consommer de la viande de chats et de chiens devient illégal dans tous les États-Unis" Photo d'illustration

Les États-Unis viennent de franchir une étape importante dans la défense des animaux. Désormais, il sera interdit d’importer, d’exporter, d’abattre et de consommer de la viande de chats et de chiens sur l’intégralité du territoire américain. Le président Trump doit prochainement signer cette loi passée massivement au Congrès.

Non, les Américains ne sont pas forcément friands de la viande de chats et de chiens. Pourtant, jusqu’à présent, son importation, son exportation et son abattage dans l’optique de la manger étaient des pratiques légales dans 44 États américains. Une époque révolue.

A lire aussi : "Les conflits entre chats"

Un projet de loi, introduite l’été dernier au Sénat par Alcee Hastings et Vern Buchanan, membres du Congrès, vient d’être adopté massivement. Les deux chambres ont approuvé les dernières dispositions ajoutées à la loi sur la politique agricole et alimentaire américaine. Dans les prochains jours, ce sera au tour du président Trump de ratifier cette loi. De fait, la consommation de viande de chien et de chat, et toutes ses pratiques seront interdites sur le sol des États-Unis.

D’autres lois également passées en même temps

Fondateur de la Fondation Animal Hope and Wellness, Marc Ching s’est exprimé dans une tribune. Il parle d’une « étape formidable » passée par les États-Unis. Il tient à remercier des sénateurs, mais aussi « des millions de personnes » qui ont œuvré pour que ce projet de loi passe.

Qui plus est, cette loi bientôt signée par le président de la première puissance mondiale interdira les combats d’animaux qui étaient jusqu’à légion à Guam, mais aussi à Puerto Rico. Qui plus est, une loi sur la sécurité des animaux domestiques s’invite également dans celle votée par le Congrès. Un Congrès qui a autorisé un programme de subventions afin d’héberger plus facilement des femmes victimes de violences et qui disposent d’un animal de compagnie. Les auteurs d’actes de violence envers les animaux seront également plus sévèrement punis.

A propos de l'auteur :

4819 partages

"Après l'accident de ma petite Onalda, ma magnifique Bleu Russe, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chat. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chatte. " (Emma, 21 ans, Toulouse)

Si vous aimez votre chat, faites comme Emma, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire