75 chats retrouvés entassés dans la chambre d’une pension pour personnes mentalement déficientes : grande mobilisation pour les secourir

Cela fait 2 mois que ça dure. Les 75 chats retrouvés en bien piteux état dans une minuscule chambre ne sont encore pas tous secourus, faute de place en refuge. Un appel à la solidarité a été lancé, car l’objectif reste le bien-être animal.

Illustration : "75 chats retrouvés entassés dans la chambre d’une pension pour personnes mentalement déficientes : grande mobilisation pour les secourir"

Carol Molina se décrit elle-même comme la « voix des chats ». Elle a fondé l’association York's Feline Solutions en 2008 dans le but de venir en aide à un maximum de matous dans le besoin.

Néanmoins, la femme ne possède pas de refuge à proprement parler. Elle accueille les félins à son domicile, les soigne puis les reloge chez des adoptants aimants.

Il y a environ 2 mois, suite à un signalement, Carol a trouvé plus de 75 chats de tout âge dans une chambre d’une pension pour personnes psychiquement malades située à quelques heures de route de York en Angleterre.

Carol s’est donc déplacée et a découvert l’impensable.

« Ils n'avaient littéralement pas un mètre carré de libre pour circuler à leur guise. Certains étaient à l'intérieur d'un aquarium, 10 autres partageaient une chaise. Je ne pouvais pas respirer », a-t-elle expliqué au York Daily Record.

Vous êtes :

Un état de santé déplorable

La femme qui les détenait s’est dite totalement dépassée par la situation. Elle n’avait ni les moyens financiers ni l’infrastructure pour accueillir autant de félins.

L’état de santé des pauvres bêtes était donc à déplorer.

« Ils étaient tous en insuffisance pondérale et n’étaient pas stérilisés, ce qui a engendré leur prolifération », a ajouté Carol.

Immédiatement, la bonne samaritaine a ramené 10 matous chez elle. Elle les a soignés et les choie quotidiennement depuis.

En parallèle, elle avait disposé suffisamment de nourriture aux autres pensionnaires pour qu’ils reprennent du poids avant qu’elle puisse également leur venir en aide.

Quelques jours plus tard, Carol est revenue à la charge avec des amis. Le groupe de sauvetage a alors récupéré 33 boules de poils en plus qui seront relogées après avoir été stérilisées, vaccinées et identifiées.

Reste encore à secourir en trentaine de félins. Mais la maison de Carol est déjà occupée par plus de 70 matous.

La bienfaitrice a donc lancé un appel aux dons et à l’aide sur les réseaux sociaux. La somme récoltée servira à payer les frais vétérinaires et la nourriture des pauvres bêtes. De même, toutes les familles qui se proposeront de faire office de foyer d’accueil permettront à ces minous de profiter d’un environnement sain en attendant d’être adoptés.

A lire aussi : L'attitude étonnante d'un chat qui insiste pour que son panier chauffant soit branché (vidéo)

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil