Combien coûte un lapin et où l’acheter ?

L’achat d’un lapin doit être un acte réfléchi. Il n’est pas question de sortir le carnet de chèques, ou la carte bleue, une seule et unique fois lors de l’adoption. Vous devrez dépenser sans compter tout au long de sa vie. Son coût dépend également du lieu où vous l’acheter. Il y a des endroits plus adéquats que d’autres, en tout cas moins risqués. Suivez nos conseils pour une vie en toute quiétude.

Illustration : "Combien coûte un lapin et où l’acheter ?"

Votre lapin peut vivre, dans certains cas, jusqu’au noble âge de 12 ans. Si son prix n’est pas à la hauteur de ceux pratiqués pour les chats et les chiens, qui tutoient voire dépassent souvent le millier d’euros, adopter un lapin n’est pas gratuit.

Le coût à l’achat

Le prix peut varier du simple au double, d’un éleveur à l’autre. Le coût à l’achat dépend de la race. Certaines, plus rares que d’autres, sont forcément plus chères. Ainsi, pour posséder un lapin chez vous, vous devrez vous acquitter bien souvent d’une somme comprise entre 20 et 80 €. Rien de très important, c’est vrai. Vous devez savoir que la race naine est la plus chère, loin devant les grandes races dont le prix ne dépasse que rarement la cinquantaine d’euros.

Cependant, le coût à l’achat est une chose, mais un lapin vous reviendra bien plus cher tout au long de sa vie. Finalement, l’adopter, ce n’est pas signer un gros chèque par rapport à ce qui vous attend.

Le coût des accessoires

Pour qu’un lapin vive heureux et en bonne santé, vous devez le placer dans les meilleures conditions possibles. Il convient de lui offrir tous les accessoires indispensables et de lui conférer la meilleure nourriture afin que sa vitalité ne flanche jamais.

Ensuite, vous devrez lui acheter une cage dont la fourchette de prix varie de 50 à plus de 150 €, ainsi qu'une litière, à renouveler assez fréquemment. En ce qui concerne le prix, tout dépendra de la matière. Une litière de maïs est la plus chère, contrairement à celle en copeaux de bois, mais cette dernière est bien plus dangereuse pour sa santé. Comptez généralement 5 € le kilo. Le bac à litière, où il fera ses besoins, vous coûtera entre 5 et 10 €.

Puis, vous devrez donner à votre lapin tout le nécessaire pour s'alimenter et se reposer : un biberon ou un abreuvoir (10 €), un râtelier (6-10 €), du foin (5-10 € le kilo), des granulés (10 € le kilo), lui construire sa petite maisonnette ou lui en acheter une (20 €). En parallèle, vous devrez le brosser à l’aide d’un peigne ou d'une brosse (10 €) et lui offrir quelques jouets pour qu’il ne s’ennuie pas.

Certes, les accessoires de base comme la maisonnette ou un biberon ne sont pas renouvelés toutes les semaines. Ce n’est pas le cas de la nourriture, de la litière ou encore des jouets, qu’il faut sans cesse racheter.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Les frais médicaux

Votre lapin ne vous coûtera pas seulement cher au quotidien via sa cage, ses accessoires et sa nourriture. Sa santé est l’autre source de dépenses. Son coût dépend tout simplement de la fragilité, ou non, de votre animal.

Néanmoins, les frais de base comprennent la stérilisation des femelles et la castration des mâles. Comptez en moyenne 140 € pour faire stériliser votre femelle et 80 € pour un mâle. Les prix sont variables en fonction de la clinique.

Puis, votre lapin doit effectuer une visite de contrôle chaque année (entre 30 et 50 €). Il est recommandé de le faire vacciner contre la myxomatose et la maladie virale hémorragique (VHD). Il vous en coûtera généralement entre 40 et 70 euros. Sans compter les visites imprévues pour des maladies qui se déclarent sans prévenir. Les chirurgies ou les examens (échographie, radiographie…) sont forcément plus coûteux (une centaine d'euros).

Les extras

Lorsqu’il se trouve en liberté dans votre domicile, il aura tendance à grignoter ce qu’il peut trouver sur son passage, à l’instar des fils électriques, ou encore de quelques tissus, des tapis, des meubles, voire même le canapé. Vous devrez réinvestir dans du mobilier ou de la literie, si vous ne prenez pas les précautions nécessaires.

Le lieu d’achat

Il existe plusieurs lieux, plus ou moins recommandés, pour acheter votre lapin. Certains garantissent plus que d’autres sa bonne santé future, ou sa lignée et donc son origine. D’autres, en revanche, sont à bannir de votre liste.

  • Un éleveur professionnel

C’est l’option à privilégier. Un éleveur professionnel qui se respecte connaît parfaitement le monde des lapins, et notamment ceux qu’il fait reproduire. Ainsi, vous devriez avoir une garantie sur le lapin adopté. Il proviendra d’une lignée pure, n’aura pas de tare ni de maladie héréditaire compromettant sa vie. L'éleveur a normalement bien respecté le sevrage de votre lapereau.

Vous devez néanmoins vérifier l’intérieur de son domicile et les conditions de détention. N’hésitez pas à lui poser de nombreuses questions. Vous avez le devoir de tout connaître avant de signer un chèque.

  • Un particulier

L’oncle d’un ami revend des lapereaux ? Si vous en voulez un à moindre coût, c’est bien. Cependant, qui vous dit que ces lapins sont viables et sans problèmes ou pathologies héréditaires ? Méfiez-vous de reproductions non désirées où celles émanant de particulier.

Il n’y a probablement aucune volonté d’arnaquer l’acheteur, mais un particulier n’a pas les connaissances aussi aiguisées qu’un éleveur professionnel. Redoublez donc de vigilance et rendez-vous sur place. Ne procédez jamais à un achat en ligne ou à distance, sans avoir vu l'animal et son cadre de vie.

  • En animalerie

Il s’agit du dernier endroit à fréquenter. Dans certaines animaleries, les lapins, et les animaux en général, y sont entassés et souvent mélangés. Il n’est pas rare que des lapereaux soient consanguins et donc sujets à de nombreux problèmes. Ils peuvent ne pas être correctement socalisés non plus.

Qui plus est, les maladies se transmettent d’un animal à un autre, sans aucune barrière. Il est déconseillé d’adopter votre futur lapin par ce biais.

A lire aussi : La cohabitation entre le lapin et le chat

  • En refuge

Cela permet d’offrir une seconde chance à un lapin qui aura été abandonné. Souvent, il a été remis d’aplomb par les soigneurs du refuge en question.

Cependant, renseignez-vous bien sur son passé, sur son comportement et ses réactions possibles, ainsi que sur les maladies développées lorsqu’il a été abandonné. Souvent, les propriétaires, ne sachant quoi faire devant un lapin malade, décident de le laisser à un refuge...

En résumé

Le coût d’un lapin varie en fonction de sa race et de sa taille. Reste qu’il est généralement inférieur à 100 € à l’achat. Cependant, votre lapin vous réclamera des dépenses toute sa vie, que ce soit pour lui acheter des accessoires, de la nourriture ou pour couvrir ses frais de santé. Par ailleurs, acheter un lapin ne se fait pas n’importe où. Privilégiez les éleveurs professionnels et les refuges.

7 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 03/04/20

    Les lapins sont des lagomorphe donc non c

      Répondre (1)   Signaler

    Invité

    Invité a écrit : 26/10/22

    J'adore les lapins et j'en avais un j'aimerais en avoir un à nouveau

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 08/05/20

    je tiens à dire que les animaux en animalerie vienne tous d'éleveur et avec les lois n'ont pas le droit de faire de la reproduction sans compter que les animalerie respecte des règles sanitaire très stricte. je tiens à souligné que certains éleveur dit "professionnel" ne respecte rien au niveau de santé des animaux. évidement que certaine animalerie ne respecte rien et laisse souffrir les animaux mais en général dans la plus part des animalerie les animaux sont très bien traité.

      Répondre (1)   Signaler

    Invité

    Invité a écrit : 14/09/22

    Faux, les animaleries achéte au "grossiste" ce sont des lapins élevé en batterie, aucune particulier ou éleveur peux vivre avec les prix que les animalerié donne ou par le faire en masse !

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 03/06/20

    mes pourquoi ne pas prendre les lapins dans les animaleries,alors qu'il souffre,on pourrais en quel que sorte les sauver et rendre leurs vie meilleure

      Répondre (1)   Signaler

    Invité

    Invité a écrit : 29/06/20

    Je suis ton avis mais il faut arrêter de les acheter car sinon il vont être obligé dans racheter et en ferront encore souffrir donc il ne faut rien faire

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 22/09/20

    Un lapin ne vie pas en cage mais plutôt dans un enclo ou même en liberté, l'enclo doit faire au minimum 2 m2 car il aura besoin de courir sauter ect. Un lapin ne mange pas de graines contrairement à ce que l'on croit mais il mange du foin à 90% de son poids le reste doit être des légumes (tout les jours) et les granulés (croquettes) sont loin d'être obligatoires contrairement à ce que les animalerie disent, un lapin doit boire dans une gamelle et non un biberon car la position qu'il prend pour boire au biberon n'est pas naturelle pour lui et crée de l'arthrose sur le long terme quand à la litière il ne faut pas en même dans tout sont habitat, il faut acheter un bac à litière comme pour les chats et ne pas utiliser de copeaux de voix qui sont extrêmement toxiques pour les lapins.

      Répondre   Signaler


  • Image de profil