Prolapsus de la glande lacrymale chez le chien

Illustration : "Prolapsus de la glande lacrymale"

Les chiens, au contraire des hommes, possèdent une 3ème paupière appelée aussi membrane nictitante. Elle est située au niveau de l'angle interne de l'œil et se compose d'un cartilage en forme de T et d'une glande lacrymale. Son rôle est de protéger l'œil, de produire les larmes et de les répartir sur la surface de l'œil. Le prolapsus de la glande lacrymale chez le chien est une pathologie ophtalmologique qui atteint cette 3ème paupière et qui consiste en la sortie de la glande lacrymale de son logement habituel.

Le prolapsus de la glande lacrymale chez le chien : de quoi s'agit-il ?

Le prolapsus de la glande lacrymale chez le chien désigne un déplacement de cette glande en dehors de sa loge physiologique située à la base de la 3ème paupière. La glande sera exposée à l'air, aux poussières et au milieu extérieur. Ceci provoquera une irritation au niveau de l'œil atteint.

Cette affection peut être unilatérale ou bilatérale, et survient souvent chez les jeunes chiens (âgés de moins de 1 an).

Le prolapsus de la glande lacrymale peut se développer suite à une inflammation ou à une hypertrophie touchant cette zone. Des facteurs génétiques sont aussi suspectés.

Cette maladie affecte toutes les races des chiens, mais certaines semblent présenter une prédisposition particulière : le Cocker Américain, le Lhassa Apso, le Bouledogue Français, le Bulldog Anglais, le Shih Tzu, le Cocker Américain, le Cocker  Anglais, le Pékinois, le Basset Hound, le Dogue Allemand et l'Epagneul Français.

Le prolapsus de la glande lacrymale chez le chien: signes cliniques

Le prolapsus de la glande lacrymale provoque une irritation de l'œil, mais, souvent, est une affection sans signe de douleur. Parmi ses symptômes, nous citons :

  • L'apparition d'une petite masse de couleur rouge/rosée au niveau de l’angle interne de l’oeil ;
  • Un larmoiement ;
  • Une inflammation locale de la conjonctive, celle-ci sera alors rouge et gonflée ;
  • Une sécrétion visqueuse ou purulente.

Le prolapsus de la glande lacrymale chez le chien: traitement

Il est possible que cette maladie régresse spontanément. Toutefois, elle nécessite généralement un traitement médical, voire une intervention chirurgicale pour une efficacité à long terme.

  • Traitement médical : il s'agit de l'administration locale de collyres ou de pommades anti-inflammatoires afin d'atténuer l'affection et permettre à la glande de revenir seule à sa place habituelle.
  • Traitement chirurgical : il s'agit de retirer ou de repositionner la glande en l'ancrant dans une poche conjonctivale à l'aide d'un petit fil chirurgical résorbable. Le retrait de la glande lacrymale ne doit être effectué qu'en cas d'extrême besoin et nécessite un traitement à vie à base de larmes artificielles pour remplacer la fonction qu'assurent cette glande. Cette technique est rapide et efficace, mais un peu délicate.

Révision vétérinaire

Mathilde Decuyper

Élève à l'École Nationale Vétérinaire d'Alfort et consultante pour ProVéto Junior Conseil

Mango, la chienne de race Berger Australien de Pierre D. a été retrouvée inconsciente un matin. Grâce à la réactivité et l'efficacité de la mutuelle pour chien qu'il avait souscrite, l'ensemble des frais de vétérinaire a été pris en charge et Mango a été sauvée !

Si vous aimez votre compagnon, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cette fiche "maladie" !