Luxation de la rotule chez le chien

Illustration : "Luxation de la rotule"

Lorsqu’il est atteint de luxation de la rotule, le chien se met à boitiller, voire à boiter de la patte arrière. Parfois, ce sont les 2 membres postérieurs qui sont affectés. Quelle en est la cause ? Quel traitement existe pour cette pathologie ?

La luxation de la rotule est loin d’être rare chez le chien. On en rencontre de différents types et à divers stades, entraînant des incapacités locomotrices à des degrés très variables chez les quadrupèdes affectés. Dans la plupart des cas, l’affection se traite plutôt bien et l’animal retrouve une mobilité et une démarche normales. Néanmoins, le risque de récidive n’est jamais totalement écarté, surtout si le repos postopératoire nécessaire n’est pas observé correctement. Voyons la luxation de la rotule chez le chien plus en détail…

Qu’est-ce que la rotule ?

La rotule est une pièce anatomique extrêmement importante des pattes arrière du chien, comme elle l’est pour nos jambes humaines. Elle constitue, avec le fémur et le tibia, l’articulation du genou. C’est à l’aide des coulissements de cet os triangulaire dans la trochlée fémorale que l’animal peut étendre et fléchir le membre.

La trochlée est une sorte de cavité osseuse située à la pointe basse du fémur. C’est avec elle que la rotule, également appelée patella, forme l’articulation fémoro-patellaire.

Luxation de la rotule chez le chien : explication

Il y a luxation de la rotule quand cet os sort de son emplacement et de sa trajectoire physiologiques. On parle de luxation médiale lorsque la rotule sort vers l’intérieur du genou du chien et de luxation latérale lorsque la patella sort vers l’extérieur.

 

Les causes de luxation de la rotule chez le chien peuvent être soit congénitales, c’est à dire présentes à la naissance de l’animal, soit traumatiques.

Certains chiots naissent, en effet, avec une trochlée insuffisamment creusée. La rotule ne peut donc pas y coulisser et les mouvements du genou du chien sont entravés. S’y ajoute un défaut d’alignement des structures de l’articulation empêchant le bon fonctionnement de cette dernière. La luxation de la rotule congénitale se rencontre chez les canidés de petite taille, tels que les BichonsCaniche, Cavalier King Charles, Chihuahua, Cocker Spaniel, Pinscher nain, PomeranianYorkshire Terrier…mais aussi ceux des races géantes.

L’Akita Inu, le Boston Terrier, le Bulldog Anglais et les Retrievers (Flat-CoatedGoldenLabrador) font aussi partie des races canines touchées par la luxation de la rotule.

Cette pathologie peut également apparaître suite à un accident, un choc ou des efforts physiques intenses. Les changements de direction et freinages brusques durant les fortes courses soumettent l’articulation à d’importantes contraintes, favorisant la sortie de la rotule.

Chez le chien atteint, les symptômes sont plus ou moins marqués, et sont classés en quatre stades. On observe aussi bien des boiteries occasionnelles que permanentes. Elles peuvent être partielles (la patte affectée conserve un appui sur le sol) ou totales (plus d’appui du tout). Parfois, notamment lorsqu’elle est d’origine congénitale, la luxation de la rotule peut concerner les 2 pattes arrière. Dans certains cas, l’animal peut perdre de la masse musculaire, puisque ses mouvements sont limités. De l’arthrose peut également apparaître suite à la sollicitation anormale de l'articulation.

Pour diagnostiquer une luxation de la rotule, le vétérinaire procède manuellement. Il manipule l’articulation afin de constater le déplacement de l’os. Des radiographies peuvent également être entreprises afin d’évaluer les éventuelles complications.

Comment traite-t-on la luxation de la rotule du chien ?

Recourir à la chirurgie est-il indispensable pour le traitement de la luxation de la rotule chez le chien ? Tout dépend du stade de la pathologie et du degré d’incapacité qu’elle provoque. Dans tous les cas, ne pas soigner une luxation de la rotule revient à exposer l’animal à un risque de complication : arthrose, lésions ligamentaires

Pour les luxations les moins graves et prises en charge à un stade précoce, le vétérinaire prescrit essentiellement du repos. Le chien ne doit pas faire d’effort pour permettre à la rotule remise en place et à l’articulation du genou de se stabiliser.

Si la luxation de la rotule du chien est plus sérieuse, l’intervention chirurgicale s’impose et peut prendre différentes formes. Toutes ont en commun de procéder au creusement de la trochlée pour permettre à la patelle d’y coulisser. On peut, selon les cas, y adjoindre la transposition de muscle ou de la crête tibiale. Autrement dit, le chirurgien vétérinaire prélève un morceau de muscle ou du tibia pour le fixer au niveau de l’articulation.

Durant les 6 à 8 semaines qui suivent l’opération, le chien doit observer un repos total. Les promenades se limitent à de courtes de sorties de propreté. L’animal pourra ensuite progressivement recouvrer sa liberté de mouvement.

Le pronostic de cette affection dépend d’une multitude de facteurs, dont le stade de luxation, la prise en charge, le respect du repos post-chirurgical… La complication la plus fréquente reste une récidive de luxation.

Révision vétérinaire

Florine HACHE

Élève à l'École Nationale Vétérinaire d'Alfort et consultante pour ProVéto Junior Conseil

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre compagnon, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 05/03/21

    Je vais adopter un chiot et je voulais connaître le coût d’une assurance avec les conditions générales et particulières.
    Merci
    Cdlt

     Répondre  Signaler