Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Le traitement de la mauvaise haleine du chien

Un chien en bonne santé ne présente généralement pas de mauvaise haleine. L’âge avancé, les maladies et un manque d’hygiène buccodentaire font partie des principales causes de ce problème que rencontrent beaucoup de familles.

La mauvaise haleine (ou halitose) dégagée par un chien peut rapidement devenir incommodante et donc problématique. Au-delà de la gêne qu’elle provoque à la maison, elle est surtout le signe très probable d’une maladie ou d’un manque de soin. Avant d’envisager une quelconque mesure pour pallier à ce souci, il faut tout d’abord en déterminer la cause. La prévention permet, quant à elle, de réduire les risques d’y faire face ou d’en atténuer les conséquences.

Cerner la cause du problème

Il existe plusieurs facteurs susceptibles de favoriser la mauvaise haleine. Il convient de se pencher sur ce point avant d’opter pour n’importe quelle action curative. L’avis du vétérinaire est essentiel à ce niveau.

L’odeur désagréable qui émane de la gueule du chien peut être tout simplement due à l’âge. En vieillissant, les gencives s’inflamment et créent un milieu favorable au développement des bactéries. Au fur et à mesure, se développe la maladie parodontale, qui correspond à l’affaiblissement du parodonte. Ce dernier désigne l’ensemble des tissus qui soutiennent la dent (os alvéolaires des mâchoires, ligament alvéo-dentaire, gencive, cément radiculaire, éléments nerveux et vasculaires).

La plaque dentaire se dépose sur les gencives et le pourtour des dents, puis se solidifie pour se transformer en tartre emprisonnant ainsi les bactéries et favorisant la mauvaise haleine.

Une alimentation inadéquate fait aussi partie des causes probables de la mauvaise haleine. Les aliments de mauvaise qualité, comme les croquettes bas de gamme, sont plus difficiles à digérer. Ce qui produit des dépôts de tartre, des gaz malodorants et accentue l’halitose.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Enfin, la mauvaise haleine peut être un signe avertisseur de différentes maladies plus profondes, dont les origines se trouvent bien au-delà de la gueule du chien : diabète, insuffisance rénale, sinusite, rhinite, cancer digestif, etc. Il peut aussi indiquer la présence de vers dans le tube digestif : c'est une des raisons pour laquelle il est important de procéder à la vermifugation de son chien.

Il est impératif d’emmener son chien chez le vétérinaire pour être fixé sur ce qui provoque l’halitose et connaître la nature du traitement à suivre.

Halitose du chien : les solutions

Les soins dentaires préventifs permettent de préserver la bonne santé buccodentaire du chien, de réduire les risques d’affections et, au final, ceux de voir l’animal développer une halitose.

Parmi ces mesures d’hygiène, le brossage est en tête de liste : brosser les dents de son chien tous les 2 ou 3 jours est un soin de base et qu’il convient de pratiquer très tôt avec celui-ci pour lui permettre de s’y habituer. Le matériel de brossage de dents spécifique aux chiens est généralement composé d’une brosse à dents canine, d’un dentifrice et d’un doigtier. Attention à ne pas utiliser de dentifrice humain qui ne convient pas à votre chien.

Du côté de l’alimentation, il est conseillé de privilégier les croquettes de taille importante au détriment des modèles de plus petite taille et de la nourriture plus molle. L’objectif ici est de profiter de l’action abrasive des croquettes et de stimuler la sécrétion de salive, cette dernière jouant un rôle fondamental dans le nettoyage des dents.

A lire aussi : "Donner le bain à un chien"

Les os à ronger permettent également de lutter contre la mauvaise haleine. Il existe plusieurs modèles, dont ceux noués et enrichis en fluor. Ils complètent favorablement l’action du brossage.

Lorsque les dépôts de tartre deviennent importants, un détartrage (sous anesthésie générale) chez le vétérinaire s’impose. La technique par ultrasons permet de décoller les dépôts de tartre ; elle sera complétée par un polissage afin de rendre les dents lisses et limiter la réapparition du tartre. En fonction des chiens, les détartrages pourront être réalisés plus ou moins régulièrement. Prenez conseil auprès de votre vétérinaire.

A propos de l'auteur :

0 partage

3 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 01/05/19

    L'article explique bien l'halitose produite par la plaque dentaire et le tarte. Il explique comment s'en débarrasser. Par contre, aucunes explications, ni solutions et remèdes contre l'halitose provoqué par une mauvaise digestion. Hors mon chien qui a 2 ans 1/2, ne souffre pas de gengivite, n'a pas de plaque dentaire et de tartre, mais une digestion difficile qui lui provoque l'halitose. C'est la dessus que j'aurais aimé avoir des explications, qu'est ce que je peu faire, savoir qu'elle nourriture lui donner. Pourquoi lorsque le chien a une mauvaise haleine, le rapprochement est fait immédiatement avec la plaque dentaire ? Et pour les autres causes, rien !

     Répondre (2)  Signaler

    Invité

    Invité a écrit : 29/05/19

    Parce que... Ça doit sûrement représenter une grande majorité des problèmes d'halitose non ? Et que donc, dans un article qui survole les causes principales, ils mettent en avant LA principale cause rencontrée c'est à dire l'hygiène buccales et ses problèmes.
    Bref c'est de la logique..

     Répondre  Signaler

    Invité

    Invité a écrit : 05/08/19

    Bonjour je vous conseille de lui acheter une gamelle anti gloutons ce qui va lui permettre de manger plus doucement et de mâcher la nourriture possédant un labrador gourmand j'ai u le même souci

     Répondre  Signaler