Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Empêcher son chien de quémander à manger

Vous en avez marre d’avoir la tête de votre chien sur vos genoux lorsque vous êtes à table ? Vous n’en pouvez plus de ses demandes insistantes de nourriture lorsque vous mangez ?

Je vous propose ici 5 conseils à appliquer tous les jours pour empêcher votre chien de quémander à manger.

Conseil n°1 : Ne jamais rien donner à table

Cela peut paraitre évident, et pourtant, les nombreuses personnes qui se plaignent de leur chien qui quémande à table sont des personnes qui avouent, de temps en temps, donner à manger à leur chien lorsqu’il réclame.

C’est clairement un non-sens et une attitude plus qu’incohérente. Pourquoi votre chien cesserait-il de quémander si, parfois, lorsque vous êtes de bonne humeur ou lorsqu’il a réussi à vous amadouer avec son regard, il arrive à obtenir gain de cause.

Ainsi, pour que votre chien apprenne à ne plus quémander à manger, il est essentiel que tous les membres de la famille respectent ceci : ne jamais rien donner au chien lorsque vous êtes à table ou lorsque, plus généralement, il quémande à manger.

Conseil n°2 : Ne pas répondre aux demandes d’attention

De manière générale, et plus particulièrement lorsqu’il quémande, votre chien doit comprendre que ce n’est pas à lui de décider ni quand ni comment il obtiendra votre attention. Il doit comprendre que c’est vous qui initiez les contacts et qu’il n’obtiendra rien en quémandant.

Pour que votre chien comprenne ceci, il est très important d’adopter une attitude cohérente au quotidien, que ce soit lors des repas ou lors de n’importe quelle situation dans laquelle votre chien réclame votre attention. Ainsi, dès lors que votre chien quémande, que ce soit de la nourriture, de l’attention, une caresse ou même une séance de jeu : ignorez-le !

Ignorer un chien c’est : ne pas le regarder, ne pas le toucher ni lui parler. Le mieux étant donc de lui tourner le dos.

A lire aussi : "Pourquoi mon chien se cache ?"

Pour un chien, la pire des sanctions sera l’ignorance de son maître. Ainsi, s’il observe que ses tentatives sont vaines, alors il renoncera. Et c’est au moment où votre chien renonce à sa demande d’attention que vous pourrez alors initier le contact. En revanche, à table, c’est ignorance totale, du début jusqu’à la fin de repas ! Et tous les membres de la famille doivent être logés à la même enseigne. Surveillez donc vos bambins qui pourraient facilement glisser sous la table quelques restes.

Et si vous ne pouvez pas résister à l'envie de donner vos restes à votre chien (en vérifiant bien que tous les aliments donnés ne lui seront pas toxiques), vous pouvez mettre au milieu de la table une assiette dans laquelle vous placez tous vos restes. Cette assiette sera ensuite donnée à votre chien lorsque tout le monde sera sorti de table.

Conseil n°3 : Apprendre à aller dans au panier

Il arrive, pour certains chiens très têtus, que l’ignorance ne suffise pas. Dans ce cas, apprenez à votre chien à aller à sa place sur commande et si besoin, accompagnez-le dans son panier et donnez-lui un jouet d’occupation pour qu’il soit concentré sur sa tâche plutôt que sur votre assiette.

Cet apprentissage doit être effectué en amont et de manière positive. Votre chien doit comprendre qu’aller dans son panier est une bonne chose et non une punition.

Dans les cas extrêmes, notamment pour les chiens de grands gabarits têtus, il sera conseillé de les isoler dans une pièce à part de la salle à manger pendant le repas.

Conseil n°4 : Faire manger son chien avant

Un autre conseil, c’est de faire manger votre chien avant vous ! En effet, si votre chien mange au moins 1h avant, il sera en pleine période de digestion et ne ressentira pas la faim. Ceci n’est valable que si vous proposez à votre chien une alimentation de qualité qui lui permet d’obtenir tous les apports nutritifs.

Toutefois, pour les plus gloutons d’entre eux, ce conseil devra être associé à tous les conseils précédents !

Conseil n°5 : Le dépenser avant le repas

Enfin, un dernier conseil : un chien qui est fatigué est un chien qui dort. Ainsi, si vous en avez la possibilité, n’hésitez pas, avant votre repas, à dépenser votre chien, que ce soit physiquement, mentalement ou de manière olfactive.

Cela pourra être par le biais d’une longue balade, d’une séance de jeu, de l’apprentissage d’un tour ou encore d’une petite séance de pistage dans la maison ou le jardin.

Ainsi, à l’issue de cette activité, votre chien ne pensera qu’à une chose : se reposer !

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 08/02/19

    Conseils n° 4 et 5 : attention à la distorsion de l'estomac (surtout chez les grandes races). Conseil n° 4 : Il est noté de donner le repas au moins 1 heure avant celui du maître. Il faut tenir compte de ce laps de temps avant de passer au conseil n° 5. En effet, avant ou après le repas, le chien qui fait des efforts importants (longue balade, grande séance de jeu) risque un retournement d'estomac !

     Répondre  Signaler