Une sexagénaire aveugle ne peut pas avoir de chien guide à cause de l'état du trottoir devant chez elle

Une habitante de l’Essex atteinte de cécité espérait retrouver une certaine autonomie en se voyant confier un chien guide d’aveugle, mais l’association spécialisée à laquelle elle s’était adressée le lui a refusé. Motif : l’état déplorable des trottoirs dans son quartier.

Illustration : "Une sexagénaire aveugle ne peut pas avoir de chien guide à cause de l'état du trottoir devant chez elle"

Janice Parker a 68 ans. Cette habitante de Chelmsford, ville située à 50 kilomètres au nord-est de Londres, est aveugle depuis novembre 2020. Depuis, elle souhaitait bénéficier de la présence d’un chien guide, mais elle ne peut le faire.

Illustration de l'article : Une sexagénaire aveugle ne peut pas avoir de chien guide à cause de l'état du trottoir devant chez elle
BBC

Sur avis de son médecin, elle s’était adressée dans ce sens à Guide Dogs UK, association formant ces canidés, mais cette dernière n’a pas accédé à sa demande. La raison invoquée a surpris et déçu la sexagénaire. D’après l’organisation caritative, en effet, les trottoirs du secteur où elle habite sont en si mauvais état qu’ils constituent un risque pour la sécurité de l’animal et de la personne, rapportait la BBC.

Près de chez Janice Parker, la végétation non entretenue est à l’origine d’une grande partie de ce problème. Elle en bloque l’accès sur certaines portions et les racines ont causé des détériorations : bosses, fissures…

Illustration de l'article : Une sexagénaire aveugle ne peut pas avoir de chien guide à cause de l'état du trottoir devant chez elle
BBC

L’intéressée ne comprend pas que « sa liberté et son indépendance » soient ainsi en jeu à cause de ces trottoirs.

« Un risque réel pour leur sécurité »

Si Guide Dogs UK n’a pas encore apporté de commentaire au sujet de la décision prise à l’égard de Janice Parker, l’un de ses membres a abordé la problématique liée aux trottoirs impraticables. Pour Chris Theobald, ceux-ci « sont malheureusement un problème trop courant pour les personnes aveugles dans tout le pays. Les chiens-guides ont besoin d'espace pour travailler, et des trottoirs très étroits combinés à des obstacles tels que des piquets ou d'autres encombrements de rue peuvent amener les chiens-guides et leur propriétaire sur la route à plusieurs reprises, ce qui peut entraîner un risque réel pour leur sécurité. »

Pour sa part, Essex Highways, l’entité qui est en charge de l’infrastructure routière dans le comté, « s'est excusée pour la gêne occasionnée à Mme Parker ». Elle a ajouté que la zone avait récemment été inspectée.

A lire aussi : Après avoir frôlé l'euthanasie et patienté 500 jours dans un refuge, ce chien découvre le sens du mot « bonheur »

Illustration de l'article : Une sexagénaire aveugle ne peut pas avoir de chien guide à cause de l'état du trottoir devant chez elle
BBC

Elle cherche à savoir si la végétation encombrant les trottoirs est sous sa juridiction ou provient d’une propriété privée. « Si le terrain nous appartient, nous accorderons la priorité à cette question. Si la végétation provient d'un terrain privé, il sera de la responsabilité du propriétaire de la retirer », a déclaré Essex Highways.

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 13/06/22

    j'espère que la municipalité, si elle est responsable, fera tout le nécessaire pour entretenir la voirie et ses trottoirs afin que la dame puisse avoir un chien...si cela appartient à un particulier, j'espère qu'il sera informé de la situation

      Répondre   Signaler


  • Image de profil