Une femme brisée par l’obligation de faire adopter son chien le retrouve sur Facebook

Publié le 25/01/2021 à 11h40

Ecrit par Anthony Pruvost dans la catégorie Emotion

Illustration : "Une femme brisée par l’obligation de faire adopter son chien le retrouve sur Facebook" © StokeonTrentLive

En parcourant des photos sur Facebook, Carly Downes a reconnu sur l’une d’elles le chien dont elle s’était séparée à contrecœur 2 ans plus tôt. Elle est entrée en contact avec la personne qui avait publié le cliché.

Kellie Mackenzie vit à Stafford en Angleterre, avec son mari, leurs 3 enfants et leurs 2 chiens, dont un Cocker Anglais nommé Woody.

Récemment, elle avait posté dans un groupe Facebook dédié la photo de l’un de ses projets de surcyclage, activité à laquelle elle s’adonne depuis le début de la pandémie de Covid-19. Sur le cliché en question apparaissait Woody. Parmi les membres du groupe, une femme a reconnu le canidé en découvrant l’image. Elle en était la propriétaire 2 ans plus tôt, comme le rapporte StokeonTrentLive. Elle a aussitôt envoyé un message à Kellie Mackenzie pour lui en parler.

Un chien souffrant d'anxiété de séparation

Cette personne s’appelle Carly Downes. Elle avait acheté le Cocker Anglais, qui s’appelait Buddy à l’époque, chez un éleveur en septembre 2017. Tout allait bien jusqu’à ce que le chien commence à montrer des signes d’anxiété de séparation. Le trouble ne faisait que s’aggraver avec le temps. L’animal ne supportait pas l’absence de Carly Downes et de son conjoint, qui devaient pourtant se rendre au travail.

Le couple avait emménagé dans une maison plus grande et à proximité de parents qui devaient les aider à s’occuper du canidé, mais la situation ne s’améliorait pas. Il avait également fait appel à un comportementaliste canin, sans plus de résultat. Ce dernier, qui collaborait avec Stafford Petwelfare, avait fini par proposer à Carly Downes et son époux de le confier à cette association pour qu’elle lui trouve une famille mieux adaptée.

Ainsi, Woody avait été adopté, à l’âge de 18 mois, par Kellie Mackenzie et les siens. La mère de famille ne travaillant que quelques heures par jour, elle a plus de temps à consacrer au Cocker. En outre, il profite de la compagnie de son congénère, un Labrador-Retriever appelé Murphy. Autant de facteurs qui l’ont aidé à surmonter son problème.

A lire aussi : L'instant mignon d'un chiot Malamute de l'Alaska émettant ses premières vocalises fait 20 millions de vues

Carly Downes est rassurée de savoir qu’il a désormais une famille et qu’il est heureux. Elle et Kellie Mackenzie sont restées en contact depuis. Elles ont prévu de se rencontrer lorsque le confinement sera levé.

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de mon petit Ralph, mon jeune Boston Terrier, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chien à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Justine, 23 ans)

Si vous aimez votre chien, faites comme Justine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 26/01/21

    ça a du faire bizarre à la première propriétaire de voir son toutou.qu'elle aimait tant.......mais si le chien est heureux dans sa nouvelle famille et avec son copain golden, c'est très bien pour le bien-être du toutou

     Répondre  Signaler


Articles en relation