Une association vole au secours d'un chiot promis à l'euthanasie à cause d'une malformation congénitale

Daisy n'est pas comme tous les autres chiots : elle est née avec une fente labio-palatine. À cause de cette malformation congénitale, un éleveur l'a amenée chez le vétérinaire pour l'euthanasier. Mais l'opération ne s'est pas déroulée comme prévu. Une association a volé au secours de la jeune chienne.

Illustration : "Une association vole au secours d'un chiot promis à l'euthanasie à cause d'une malformation congénitale"

La différence mène parfois la vie dure aux animaux. Parce qu'ils ne respectent pas certains standards de beauté, ils se voient rejetés par des humains sans scrupules. Daisy fait partie de ces infortunés.

Illustration de l'article : Une association vole au secours d'un chiot promis à l'euthanasie à cause d'une malformation congénitale

© Breeds in Need

La femelle Bouledogue Américain est née avec une fente labio-palatine, une malformation congénitale caractérisée par une ouverture dans le palais entre la bouche et le museau. Hélas, sa difformité l'a condamnée à mort. Transporté dans une clinique vétérinaire, le chiot était sur le point de recevoir une injection létale.

Heureusement, comme le rapporte le quotidien britannique Mirror dans un article paru le 3 mai 2022, les bénévoles de l'association Breeds in Need sont intervenus à temps pour la sauver. L'organisme, basé à Lincoln en Angleterre, s'est spécialisé dans la prise en charge des chiens handicapés et leur offre une seconde chance dans la vie.

Illustration de l'article : Une association vole au secours d'un chiot promis à l'euthanasie à cause d'une malformation congénitale

© Breeds in Need

Le chiot sera proposé à l'adoption

Comme l'indiquent les volontaires, certains éleveurs préfèrent euthanasier les chiens handicapés, en raison des nombreux soins spécifiques qu'ils réclament.

Les sauveurs de Daisy ont pris le temps de la chouchouter. Au cours des 5 premières semaines suivant son arrivée dans ce lieu béni, la boule de poils a été nourrie par sonde. Ses bienfaiteurs ne l'ont pas lâchée d'une semelle un seul instant ; ils sont restés à ses côtés de jour comme de nuit. « Une fente n'est pas une condamnation à mort, a déclaré Sally Turzanski, co-fondatrice de l'organisation, ces chiots valent la peine d'être sauvés. »

Illustration de l'article : Une association vole au secours d'un chiot promis à l'euthanasie à cause d'une malformation congénitale

© Breeds in Need

Aujourd'hui, Daisy est âgée de 6 semaines et pèse environ 2 kg. Petite et frêle, elle n'en reste pas moins extrêmement énergique. « Elle a une personnalité incroyable, a ajouté la bénévole, elle adore jouer avec d'autres chiots et pense que mordre les chaussures est la meilleure chose au monde. »

Cette dernière a assuré qu'elle n'aura pas besoin d'opération chirurgicale, mais nécessitera toujours des soins spéciaux et une alimentation adaptée à sa condition. Lorsque cette adorable survivante sera prête, ses anges gardiens partiront en quête de la famille idéale. Un bel avenir l'attend !

A lire aussi : Un Yorkshire espiègle embête sa sœur et fait mine de rien devant sa maîtresse (vidéo)

Illustration de l'article : Une association vole au secours d'un chiot promis à l'euthanasie à cause d'une malformation congénitale

© Breeds in Need

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 06/05/22

    honte à cet éleveur de vouloir euthanasier le chiot...;et mille mercis à l'association de l'avoir sauvé...j'espère qu'il trouvera vite une gentille famille

      Répondre   Signaler


  • Image de profil