Un procureur de Caroline du Nord suggère de couper les cordes vocales d’un chien en échange de l’abandon des charges pour nuisances sonores

Le propriétaire du chien ainsi que l’association en faveur du bien-être animal (PETA) sont outrés qu’un tel acte de cruauté ait pu être clairement mentionné au tribunal. Une cagnotte a été lancée pour aider le maître à payer les frais d’avocat.

Illustration : "Un procureur de Caroline du Nord suggère de couper les cordes vocales d’un chien en échange de l’abandon des charges pour nuisances sonores"

Michael Eddings vit dans le comté de Graham dans l’État de Caroline du Nord aux États-Unis avec son fidèle compagnon Leo, un Chien de montagne des Pyrénées de 7 ans. Le grand toutou de 55 kilogrammes a de la voix, ce qui a valu à son propriétaire une plainte pour nuisances sonores et aboiements excessifs. « J'ai un voisin qui a 3 ou 4 chiens qui jappent. Et celui d’en face en a également. Donc, je pense que nous définir comme seuls fautifs est un peu ridicule » a déclaré Michael à NewsWeek.

Illustration de l'article : Un procureur de Caroline du Nord suggère de couper les cordes vocales d’un chien en échange de l’abandon des charges pour nuisances sonores
Michael Griffin Eddings

Comparution devant le tribunal

Mardi 24 mai 2022, Michael Eddings a comparu devant le tribunal. C’est à cette occasion qu’un procureur adjoint a suggéré de retirer les cordes vocales de Leo en échange de l‘abandon des charges pour nuisances sonores dont est accusé Michael. « Il a dit que si les cordes vocales étaient enlevées chirurgicalement, ils abandonneraient toutes les accusations. C'est fou, c'est inhumain », a corroboré Michael.

Furieux, le propriétaire de Leo a contacté People for the Ethical Treatment of Animals (PETA), l’association qui milite pour le traitement éthique des animaux. Elle a confirmé qu’il s’agissait bien d’un acte de cruauté inutile. Pour rappel, une telle intervention est interdite en France depuis 2004 ainsi que dans bien d’autres pays et dans plusieurs États des Amériques comme le Massachusetts, le Maryland, le New Jersey, l'Ohio, la Californie ou encore le Rhode Island.

En effet, cette pratique communément appelée dévocalisation prive non seulement l’animal de sa capacité à communiquer, mais engendre aussi de graves complications. Le chien peut effectivement développer une infection, un gonflement des voies respiratoires et des tissus cicatriciels, un rétrécissement de la gorge ainsi qu’une toux chronique, des nausées ou encore une pneumonie.

Illustration de l'article : Un procureur de Caroline du Nord suggère de couper les cordes vocales d’un chien en échange de l’abandon des charges pour nuisances sonores
Michael Griffin Eddings

A lire aussi : Un chien lié à l'enfant de ses propriétaires l'aide à franchir des étapes importantes, comme l'apprentissage de la marche

À ce jour, Michael Eddings a déboursé plus de 850 euros en dépenses diverses et en avocat. Il a donc organisé une cagnotte sur Internet pour l’aider à financer les frais engendrés et à interdire cette pratique.

La procureure du district du comté de Graham, Ashley Welch, a confirmé qu’un substitut avait bien suggéré que les cordes vocales du chien soient chirurgicalement modifiées et a ajouté : « Qu'elle soit faite en plaisantant ou avec sérieux, la suggestion était inappropriée ».

11 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 10/06/22

    et pourquoi ne pas couper les coui...de ce procureur adjoint ??? mais quelle débilité, c'est d'une cruauté ! j'espère du fond du coeur que la cagnotte va "grimper" et que ce beau chien, on va le laisser tranquille !

      Répondre (2)   Signaler

    Invité

    Invité a écrit : 13/06/22

    Et sans anesthésie

      Répondre   Signaler

    Invité

    Invité a écrit : 13/06/22

    Bien oui on que lui coupe les cou......

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 11/06/22

    Les êtres humains peuvent être tellement cruels et stupides. Aboie mon toutou et beaucoup de bonheur pour toi, tu es magnifique.

      Répondre (1)   Signaler

    Invité

    Invité a écrit : 12/06/22

    Absolument d accord avec vous les animaux sont bien plus humains que nous il n y a plus aucune limite à la cruauter et debilliter humaine ????

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 11/06/22

    Il ne serait pas un peu nazi sur les bords…???

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 11/06/22

    Vraiment, même si les législateurs perdent la tête où allons nous. ?

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 12/06/22

    Comment les gens peuvent être con c est inadmissible. Qu on lui coupe les couilles à cet abruti. Je vous soutien cher monsieur sauvez Leo. Il est tellement mignon

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 12/06/22

    Chacun a le droit de communiquer à sa façon. Le chien aboie, le chat miaule,..., L'homme parle. Cette solution est à réfléchir non pas pour les animaux mais pour les Hommes qui ont trop de conneries à sortir. Ce juge devrait être le premier à en faire l'expérience. Il nous dira si le bien être a été conservé. Les gens râlent pour des aboiements. Des abrutis. Ils sont bien contents quand le chien fait partir un cambrioleur ou alerte d'un danger ou ... . Aujourd'hui, la connerie est tellement facile à sortir et la réflexion est si compliquée, si rare. Pffff. Des abrutis. Il ne faut surtout pas céder en tout cas. Heureusement, le chien a du soutien. ????

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 13/06/22

    Et quand on a des voisins bruyants avec également des gosses qui passent leur temps à brailler toute la journée ?
    Des gens qui ne savent pas parler sans hurler ?
    Et encore beaucoup de cas où se sont les humains qui sont des nuisances sonores, on coupe les cordes vocales de tout le monde ?

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 17/06/22

    Je suis bien sûr choquée par l'idée de retirer les cordes vocales à un chien ! Il en a besoin, tout comme nous, pour communiquer ! ....... Cependant, je comprends aussi qu'on puisse être énervé par des aboiements incessants : nous avons nous-mêmes un chien de cette race, le montagne des Pyrénées (et aussi une Staff) .... Il est vrai que les patous, étant des chiens de garde, aboient beaucoup et nous avons, nous aussi, eu des problèmes avec les voisins. Pour nous, la solution est le collier "électrique" qui a trois modes de fonctionnement : d'abord, le signal sonore, ensuite la vibration et si ça ne suffit pas, on peut utiliser le "choc" électrique, qui, même au niveau le plus fort, ne fait pas mal (je l'ai testé sur moi-même).
    Après une petite période d'entraînement, nos chiens obéissent au premier "Bip", aussi lors des promenades où elles sont toujours en liberté. Les aboiements à la maison ont beaucoup baisse, et du coup la paix avec les voisins rétabli.

      Répondre   Signaler


  • Image de profil