Un homme apprenant à sa sortie d'hôpital que son chien a été donné se bat pendant des mois pour le récupérer

Victime d’une agression alors qu’il promenait son chien, un homme a eu la désagréable surprise d’apprendre que ce dernier n’était plus au refuge et que quelqu’un d’autre l’avait adopté. Il n’a eu d’autre choix que de saisir la justice pour tenter de ramener son ami à 4 pattes à la maison.

Illustration : "Un homme apprenant à sa sortie d'hôpital que son chien a été donné se bat pendant des mois pour le récupérer"

Un chien et son propriétaire ont été réunis 3 mois après la tentative de vol de l’animal, puis son adoption illégale par une autre personne, rapportait Erie News Now.

Le 26 juillet dernier, Timothy Sweat promenait tranquillement son chien non loin de leur domicile à Dania Beach, en Floride (Etats-Unis). C’est à ce moment-là qu’un individu avait attaqué le duo pour tenter de s’emparer de Bear le Yorkipoo (croisé Yorkshire Terrier / Caniche).

Le maître du canidé avait résisté, mais il avait été blessé par l’agresseur. Timothy Sweat avait dû être transporté aux urgences. Son chien, lui, avait été emmené par la police au refuge local, celui du comté de Broward. La structure d’accueil était censée garder l’animal jusqu’à ce que son propriétaire quitte l’hôpital, mais au lieu de cela, elle l’avait fait adopter par quelqu’un d’autre.

« À la seconde où je suis sorti de l'hôpital, toujours en sang […], je suis arrivé au refuge et ils sont sortis poliment pour me dire : il est parti et nous l'avons donné ». Bear a été adopté par une femme appelée Sharon Barnett, qui refusait ensuite de répondre aux appels de Timothy Sweat.

Celui-ci s’est alors tourné vers la justice. Son combat a été long et difficile, mais il a fini par obtenir gain de cause 91 jours après l’agression.

« Nous allons rentrer à la maison »

Au tribunal, Sharon Barnett a indiqué avoir donné le chien à son filleul dans le New Jersey. Le juge a confirmé que Timothy Sweat était le propriétaire légal de Bear et qu’il avait le droit de le récupérer.

Le plaignant s’est ainsi envolé pour le New Jersey pour d’émouvantes retrouvailles avec son chien. « Mon bébé. Nous allons rentrer à la maison. Oui, nous allons rentrer à la maison », s’est-il écrié en le prenant dans les bras.

A lire aussi : Un maître dépose son chien chez le toiletteur et ne vient jamais le rechercher obligeant l'équipe à prendre une décision douloureuse

Illustration de l'article : Un homme apprenant à sa sortie d'hôpital que son chien a été donné se bat pendant des mois pour le récupérer
WSVN

Timothy Sweat envisage de poursuivre le refuge du comté de Broward en justice, notamment pour les importants frais de justice et de déplacements engagés.

Pour le moment, sa priorité est toutefois de profiter du retour de son ami à 4 pattes à ses côtés.

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 06/11/23

    Le Comté, n'est ce pas un peu comme chez nous l'État?
    Je ne suis pas surprise de l'attitude déplacée et abusive du Comté .
    C'est valable chez nous.
    Bon retour à votre domicile, bonne convalescence, bravo pour votre combat.

      Répondre   Signaler


  • Image de profil