Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Actualités
  4. Faits Divers
  5. Un couple britannique fait cloner son chien mort

Un couple britannique fait cloner son chien mort

Publié le 29/12/2015 à 08h21

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Un couple britannique fait cloner son chien mort"

Il ne s’agit pas d’une première dans le domaine du clonage d’animaux, mais l’opération n’avait jamais été faite auparavant sous de tels délais : 2 semaines après le décès du premier chien.

Laura Jacques et Richard Remde, un couple de Britanniques, avaient un chien Boxer prénommé Dylan. Ce dernier est récemment décédé, les plongeant dans une profonde tristesse, tant ils étaient attachés à lui. Ils se sont alors tournés vers un laboratoire sud-coréen qui propose de cloner des animaux domestiques contre la somme de 100 000 euros environ.

Laura Jacques et Richard Remde ont donc confié un échantillon de cellules de leur défunt chien à l’équipe du docteur Hwang Woo-suk, de la Sooam Biotech Research Foundation à Séoul.

A lire aussi : "Nettoyer les yeux de son chien"

Pour rappel, c’est ce même docteur Hwang Woo-suk qui avait soulevé une vive polémique en annonçant qu’il avait procédé au clonage de cellules humaines, avant de se rétracter et de démentir ses propres dires. A ce jour, la Sooam Biotech Research Foundation a donné naissance à plus de 700 chiots issus du clonage. Il est le seul laboratoire au monde à proposer ce service à des particuliers.

Un second clone est prévu

Pour revenir au cas du couple britannique, celui-ci a appris, le 26 décembre dernier, que Chance, un chiot provenant du clonage de Dylan, venait de voir le jour à Séoul. Un second clone devrait bientôt naître à son tour et sera nommé Shadow.

Ce n’est donc pas la première fois que des animaux domestiques clonés viennent au monde, mais l’opération n’a jamais été faite en ayant prélevé les cellules d’origine après un délai de 15 jours. Jusque là, toutes les tentatives de clonage sur des cellules récupérées 2 semaines après le décès du sujet s’étaient soldées par autant d’échecs.

162 partages

"Après l'accident de mon petit Ralph, mon jeune Boston Terrier, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chien à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Justine, 23 ans)

Si vous aimez votre chien, faites comme Justine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !