Un chien du RAID gravement blessé au couteau lors d'une intervention a été sauvé

Illustration : "Un chien du RAID gravement blessé au couteau lors d'une intervention a été sauvé "

Poignardé à plusieurs reprises par un forcené lors de son interpellation, un chien policier du RAID a dû être opéré en urgence au centre hospitalier vétérinaire de Vélizy-Villacoublay. Le courageux canidé a été sauvé, même s’il doit subir d’autres interventions chirurgicales prochainement.

Jakadi n’est plus en danger. Le chien du RAID, l’unité d’élite de la Police nationale, a été opéré avec succès par les vétérinaires et se remet petit à petit de ses blessures infligées à l’arme blanche par un forcené, comme le rapporte 78Actu.

Jeudi dernier (14 janvier), le Berger Belge Malinois accompagnait les policiers sur les lieux d’une prise d’otage, un appartement situé rue Saint-Sébastien à Poissy dans les Yvelines.

Les négociations avec l’individu, qui retenait une personne et la menaçait avec des couteaux, n’ont pas abouti. Ordre a alors été donné aux hommes du RAID et à Jakadi d’entrer en action. En fonçant sur le preneur d’otage, le chien a été poignardé à plusieurs reprises par ce dernier.

L’assaillant l’a ainsi touché en divers endroits du corps, notamment à la tête. Le quadrupède a même failli perdre un œil. Le Berger Belge Malinois a été rapidement pris en charge après avoir facilité l’arrestation de l’agresseur.

Admis au service d’urgence du Centre Hospitalier Vétérinaire Advetia, à Vélizy-Villacoublay (78), il a subi une intervention chirurgicale qui a permis de sauver son œil et sa vie. Jakadi devra être de nouveau opéré, mais il est tiré d’affaire grâce au travail des vétérinaires.

Dans un tweet publié le lendemain de l’incident, la Police nationale a souhaité un « prompt rétablissement à Jakadi » et assuré que « ses jours ne sont plus en danger ».

L’individu a, quant à lui, été placé en garde à vue. Agé de 30 ans, il souffrirait de troubles psychiatriques et avait déjà été condamné par le passé.

0 partage
"Après l'accident de mon petit Ralph, mon jeune Boston Terrier, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chien à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Justine, 23 ans)

Si vous aimez votre chien, faites comme Justine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

4 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 22/01/21

    tu as risqué ta vie pour un forcené....j'espère que tu seras "récompensé" et profites de ta convalescence pour te reposer...je ne pense pas qu'après, il soit de nouveau "utilisé"...mais que deviendra le chien ???

     Répondre  Signaler


  • Jacqueline MAZZUCCHELLI a écrit : 22/01/21

    J'espère que ce brave toutou pourra prendre sa "retraite" qui sera méritée après un traumatisme pareil et qu'il restera soit avec son maître gendarme ou adopté par une famille aimante, il le mérite.

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 22/01/21

    Je fais le même commentaire que pour Arlo, berger allemand de l'état de Washington (voir article du 21/01/2021) :
    Un homme qui choisit d'être policier connaît les risques et sait qu'il peut être blessé et même y laisser la vie. Un chien, lui, ne sait pas ce qui l'attend. Il est dressé mais pour lui c'est un jeu. Dans les opérations dangereuses, il sert de bouclier et là je ne suis pas d'accord. Qu'un chien fasse de la recherche, drogue, personne disparue, recherche dans le cadre d'une catastrophe, oui, sa vie n'est pas mise en jeu. Par contre qu'on l'utilise en sachant qu'il sera en danger, NON. Que les humains prennent leurs responsabilités et assument leur choix de carrière, c'est à eux de prendre des risques, pas au chien !!!

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 22/01/21

    Je suis de nouveau d accord avec le commentaire précédent. Il faut arrêter de se servir d un chien comme arme ou comme bouclier. Il n a rien pour se protéger ou se défendre contre des adversaires avec couteau ou arme à feu ... Et il n a surtout pas choisi d être là à risquer sa vie, à se faire massacrer... Il doit obéir aux ordres sans réellement savoir ce qui l attend. C est bien beau de leur faire les honneurs après. Je pense qu'il doit s en foutre royalement...

     Répondre  Signaler


Articles en relation