Sauvetage de plus de 50 chiens destinés à être abattus pour leur viande, leur bourreau condamné à de la prison

En Indonésie, le propriétaire d’un abattoir où des milliers de chiens avaient perdu la vie a été condamné à une peine de prison et s’est vu infliger une amende. L’homme et son réseau enlevaient les canidés dans les rues et les détenaient dans des conditions atroces pour alimenter le marché de la viande canine.

Illustration : "Sauvetage de plus de 50 chiens destinés à être abattus pour leur viande, leur bourreau condamné à de la prison"

Plus de 50 chiens promis à une mort brutale ont été secourus par la police, qui intervenait dans un abattoir à Sukoharjo, en Indonésie. Une information que relate sur son site l’une des organisations ayant contribué au sauvetage, Humane Society International (HSI) en l’occurrence.

Le propriétaire de l’établissement en question a récemment été condamné par la justice indonésienne. Reconnu coupable d’avoir enfreint la loi sur la santé et l’élevage des animaux, il a écopé de 12 mois de prison et d’une amende de 150 millions de roupies, soit près de 10 000 euros.

C’est la 3e condamnation prononcée dans le pays à l’encontre d’une personne impliquée dans le trafic de viande canine depuis que le gouvernement a déclaré, en 2018, que « les chiens ne sont pas de la nourriture », précise HSI.

Pour se fournir, le propriétaire de l’abattoir condamné faisait enlever des milliers de chiens dans les rues de l’ouest de l’île de Java. Les malheureux quadrupèdes subissaient ensuite un long et pénible voyage jusqu’au centre javanais où leur viande était consommée. L’un des épicentres de ce cruel trafic est Solo, ville de naissance du président indonésien Joko Widodo.

Illustration de l'article : Sauvetage de plus de 50 chiens destinés à être abattus pour leur viande, leur bourreau condamné à de la prison
Photo d'illustration

Une nouvelle vie au Canada pour les chiens sauvés

La cinquantaine de chiens sauvés ont été pris en charge par la coalition d’associations Dog Meat Free Indonesia (DMFI), dont fait partie Humane Society International.

A lire aussi : Cette chienne, qui a vécu dans l'errance et reçu des pierres, attend sa nouvelle famille depuis un an

A présent, cette dernière organise, avec Jakarta Animal Aid Network, le transport des canidés vers le Canada où ils pourront rejoindre leurs nouvelles familles.

La consommation de viande canine est de plus en plus marginale en Indonésie. D’après les récents sondages, 4,5% de la population déclare en manger, tandis que 93% soutient l’interdiction de la pratique.

2 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 20/06/22

    j'espère que l'enc... est bien en prison et qu'après, il sera surveillé de très près afin qu'il ne continue pas son trafic de viandes d'animaux...j'en ai la "nausée" à lire cette fiche et envie de pleurer...je souhaite que les 50 toutous trouvent vite une famille au Canada

      Répondre   Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 21/06/22

    et à partir de ce jour, le festival de la HONTE, de la MERDE, de la cruauté animale se passe à YULIN, en Chine...n'hésitez pas à signer toutes les pétitions à ce sujet pour CESSER DEFINITIVEMENT cette cruauté abominable !

      Répondre   Signaler


  • Image de profil