Rien ne fait manger ce staff, si ce n'est un câlin de la part de ceux qu'il aime

Publié le 21/04/2020 à 17h13

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Emotion

Illustration : "Rien ne fait manger ce staff, si ce n'est un câlin de la part de ceux qu'il aime"
© Ben Johnson

Bénévole dans un refuge, John a un jour croisé la route de Dash. Un chien qui n’allait pas tarder à le faire craquer, et à devenir le meilleur copain de jeu de son fils. Un moment qui a transformé son destin, et celui de sa famille.

Pour manger, Dash soit se sentir aimé. Le chien de la famille Johnson ne goûte pas à sa gamelle sans que son maître, Jon, ne daigne le câliner. Ce dernier a intérêt à être à ses côtés et à respecter ce cérémonial. La vidéo à visionner ici l'attester.

« Il a besoin d’au moins un câlin, parfois 2. Occasionnellement, il s’arrête en plein milieu de son repas pour un troisième », avoue à The Dodo un John amusé. « Quand la gamelle est prête, il attend avant de manger, remue la queue et vous regarde jusqu’à recevoir un câlin. » Une preuve, si elle doit exister, que Dash est bien devenu un membre à part entière de la petite famille.

Il était dit que le destin les relierait. Dash ayant effectué un passage par un refuge…dans lequel John faisait du bénévolat. C’est à l’intérieur de cette structure que les 2 ont fait connaissance. Et que le père de famille a décidé de ramener, pour une seule nuit, l’animal chez lui, à l’occasion d’une « marche de charité » en faveur de l’abri.

Adopté par l’enfant de 5 ans !

Une nuit pendant laquelle Dash a pu profiter du calme d’un foyer temporaire, et du confort du canapé. Et puis, au petit matin, Dash a su conquérir le cœur du fil de John, âgé de 5 ans. Le papa a retrouvé les 2 compères dans la salle de jeux. Dash s’était allongé sur le dos, laissant l’enfant « l’ausculter ».

« C’est là que nous avons réalisé qu’il ne quitterait jamais notre maison », admet John. Dash fut adopté dans la foulée. Depuis, il file le parfait amour avec une famille qui l’a aimé dès la première fois. Avec un John sous le charme de son protégé, qui le lui rend merveilleusement bien.

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de ma petite Mojito, mon magnifique Chihuahua, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chien. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chienne. " (Annabelle, 31 ans, Marseille)

Si vous aimez votre chien, faites comme Annabelle, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

2 commentaires

Articles en relation