Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Rassemblement pour la fermeture d’un élevage de chiens de laboratoire dans l’Yonne

Publié le 09/09/2019 à 14h31

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Rassemblement pour la fermeture d’un élevage de chiens de laboratoire dans l’Yonne" Photo d'illustration

Plusieurs associations se sont réunies, samedi dernier, devant le Centre d’Élevage Des Souches à Mézilles pour en réclamer la fermeture. L’établissement élève, en effet, des chiens destinés à subir des expériences en laboratoire.

One Voice, le Collectif contre l’expérimentation et l’exploitation animale (CCE²A) et d’autres associations se sont donné rendez-vous samedi dernier (7 septembre) à Mézilles (89), afin de demander la fermeture d’un élevage canin destiné aux laboratoires.

Comme le rapporte France 3 Bourgogne-Franche Comté, en effet, les manifestants étaient là pour dire « Non à l’expérimentation animale », un combat mené depuis plusieurs années déjà contre ce Centre d’Elevage Des Souches (CEDS). Des chiens, pour la plupart de races Beagle et Golden Retriever, y sont élevés pour être ensuite fournis à des laboratoires, où ils sont utilisés pour des expériences.

Les associations rappellent que « la réglementation européenne permet – et même impose – des méthodes substitutives afin de ne plus infliger de tortures cruelles et inutiles aux animaux ». Elles évoquent ainsi « la modélisation mathématique, l’analyse biologique, l’autopsie, la toxicogénomique ou encore les cellules souches » parmi les alternatives aux essais sur les chiens.

Ce que réfute le propriétaire du CEDS, Michel Carré, qui est également adjoint au maire de la commune icaunaise. Ce dernier a opposé son veto face aux journalistes de France 3 qui souhaitaient filmer son centre d’élevage. Il leur a rétorqué, par téléphone, qu’il était selon lui impossible de se priver de « l’expérimentation animale pour faire avancer la recherche médicale ».

A lire aussi : "La réglementation pour les chiens dits "dangereux""

Samedi, donc, les manifestants se sont réunis sur la place de Mézilles à la mi-journée, puis ont marché jusque devant le CEDS, où des discours ont été prononcés. Les associations et les militants ont bien l’intention de poursuivre la lutte jusqu’à obtenir gain de cause.

A propos de l'auteur :

0 partage

Tout comme Jean R. de Nancy qui a souhaité protéger Léo, son Labrador âgé de 11 ans, souscrivez à une assurance pour votre chien adaptée aux besoins de votre compagnon ! Faites votre demande de devis personnalisé, c'est rapide et gratuit !

Si vous aimez votre chien, faites comme Jean, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

3 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 10/09/19

    L'élevage du domaine des souches (CEDS) implanté depuis 1974 à Mézille, à 30 km d'Auxerre est une entreprise qui prospère dans l'élevage et la vente de chiens destinés à l'expérimentation dans les laboratoires publics et privés.
    Les chiens du Centre d’élevage du Domaine des Souches (CEDS) de Mézilles vivent dans des conditions abominables, enfermés dans des cages, dans la sciure souillée. Les chiennes mettent bas sans assistance et de nombreux chiots sont ramassés morts dans des seaux chaque matin. MËme les chiennes reproductrices sont vendues aux labos quand elles sont trop fatiguées pour reproduire !
    Ces chiens sont expérimentés morts ou vifs et font le bonheur du porte-monnaie de son propriétaire qui n’est autre que l’adjoint au maire de Mézilles. Plus d’1,3 millions par an de chiffre
    d'affaire pour cette famille qui se promène partout les mains tâchées de sang. Une coquette somme
    apparemment séduisante pour bon nombre de notables.A Mézilles, l'Omerta règne en maître sur cet élevage de la souffrance. MEZILLES, une ignoble image de l'exploitation animale.

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 10/09/19

    merci "invité" pour votre témoignage !!! j'espère que cet "élevage" serait bientôt fermé. C'est une HONTE !!!!

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 12/09/19

    ONE VOICE vient d'obtenir en appel l'annulation d'autorisation d'agrandissement délivrée par la préfecture de l'Yonne à cet élevage de la mort. Je vous invite à lire l'article qui en parle et à signer la pétition ONE VOICE pour la fermeture de cet élevage de la souffrance animale :
    https://one-voice.fr/fr/blog/nouvelle-victoire-contre-lelevage-de-mezilles.html

     Répondre  Signaler