Quand les scientifiques s’inspirent de la truffe du chien pour créer des détecteurs d’explosifs plus performants

Aux Etats-Unis, des chercheurs ont étudié une truffe de chien entièrement reconstituée en 3D pour comprendre les clés de son efficacité. Le but était d’améliorer celle des appareils de détection d’explosifs.

Illustration : "Quand les scientifiques s’inspirent de la truffe du chien pour créer des détecteurs d’explosifs plus performants"

Au National Institute of Standards and Technology (NIST), situé à Gaithersburg dans l’Etat du Maryland (nord-est des Etats-Unis), une équipe de scientifiques a reconstitué en 3D une truffe de chien, plus précisément d’un Labrador-Retriever.

Illustration de l'article : Quand les scientifiques s’inspirent de la truffe du chien pour créer des détecteurs d’explosifs plus performants

Leur expérience visait à leur permettre de mieux étudier les spécificités et le fonctionnement de cet organe à l’efficacité exceptionnelle, afin de rendre les dispositifs de détection d’explosifs plus performants. C’est ce qu’a rapporté Europe 1.

En analysant le nez canin artificiel, les chercheurs ont découvert plusieurs informations cruciales. Tout d’abord, ils se sont aperçus que lorsque les Labrador-Retrievers se focalisaient sur une odeur particulière, ils la détectaient en effectuant des inspirations alternatives, brèves et rapides, et non pas continues.

Les scientifiques se sont également rendu compte que les chiens procédaient en adoptant un angle bien spécifique pour capter plus efficacement les signaux olfactifs.

De manière générale, l’étude a permis de constater que nos amis à 4 pattes exploitaient pleinement la puissance de leur flair par leur façon de réceptionner l’air à analyser. Les chercheurs ont donc compris que cet aspect était au moins aussi important que la performance des capteurs, qui concentraient jusque là tous les efforts des concepteurs de détecteurs d’explosifs.

A lire aussi : Une chienne négligée retrouve sa beauté naturelle après un toilettage extrême et vit un autre bouleversement

Forts de ces enseignements, ils les ont appliqués à leurs appareils de détection et ont ainsi relevé que leur efficacité était multipliée par 18 !

Des découvertes qui devraient permettre d’améliorer la détection sans contact avec les colis suspects, ce qui sauverait encore plus de vies, à commencer par celles des chiens détecteurs eux-mêmes.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil