Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Pas-de-Calais : Malvoyant, il se voit contraint de tenir son chien-guide à bras dans un magasin

Publié le 23/02/2017 à 17h31

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Pas-de-Calais : Malvoyant, il se voit contraint de tenir son chien-guide à bras dans un magasin"

La direction du magasin de la chaîne Babou a présenté des excuses pour ce qu’elle qualifie de « quiproquo ».

Vincent Dhelin est déficient visuel. Pour l’aider à réaliser certaines activités du quotidien, comme les courses, il peut compter sur Héra, son chien-guide d’aveugle de race Labrador-Retriever.

L’accès aux commerces est normalement autorisé aux chiens d’assistance, comme le prévoit la Loi du 11 février 2005 : « Le chien guide peut accéder gratuitement et sans muselière dans les transports, les lieux publics, les locaux ouverts au public ainsi que ceux permettant une activité professionnelle, formatrice ou éducative. »

A lire aussi : "Le chien guide d'aveugle, comment ça marche ?"

Pourtant, le mardi 21 février, Vincent Dhelin et sa femme se sont heurtés au véto catégorique d’une employée du magasin Babou d’Arras (62), qui a exigé de l’homme qu’il prenne son chien-guide à bras. Une aberration, puisqu’une telle posture empêcherait l’animal de guider son maître.

Vincent a eu beau lui montrer les documents attestant que Héra était bien un chien d’assistance, l’employée a décidé de camper sur ses positions. Le couple et leur chien ont donc dû se résoudre à quitter les lieux, mais les Dhelin étaient bien déterminés à dénoncer ce comportement.

L’épouse de Vincent s’est donc exprimée sur les réseaux sociaux. Face au tollé provoqué par cette affaire, les responsables du magasin Babou d’Arras ont tenu à rectifier le tir. D’après le couple, la direction a présenté ses excuses pour ce qu’elle considère comme un « quiproquo », d’après les propos de la directrice recueillis par La Voix du Nord.

Héra (photo : Vincent Dhelin / Facebook)

0 partage

Mango, la chienne de race Berger Australien de Pierre D. a été retrouvée inconsciente un matin. Grâce à la réactivité et l'efficacité de la mutuelle pour chien qu'il avait souscrite, l'ensemble des frais de vétérinaire a été pris en charge et Mango a été sauvée !

Si vous aimez votre chien, faites comme Pierre, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

4 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 03/03/17

    Une honte et une salariée qui ferait bien de consulter un ophtalmo...

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 04/03/17

    non seulement personne ne vous aide mais on se moque des handicappés . A ma,mère de 87 ans qui ne tient plus debout et a une carte de priorité, un commerçant a dit dernièrement de se mettre à la queue comme tout le monde.

     Répondre  Signaler


  • Lauriane Jehl a écrit : 05/03/17

    Dire que c'est pas la seule situation qui arrive... Malheureusement, ce genre de situation arrive plus souvent qu'on le croit et je trouve ça horrible de forcer un malvoyants de se séparer de son chien si il veut rentrer dans tel ou tel endroit alors que la loi dit bien que les chiens guides sont AUTORISÉS!!

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 07/08/18

    De pauvres andouilles qui veulent se donner de l'importance!!! il faut avoir une cervelle de mouche pour exiger d'un malvoyant, un handicapé ayant besoin de son chien pour toutes les actions de la vie et avoir un peu d'autonomie et tomber sur ce genre d'individu, il faudrait leur bander les yeux et les expédier dehors en pleine circulation, histoire de montrer comment faire dans ces circonstances!!!

     Répondre  Signaler