Malgré un malentendu, père et fils ne renoncent pas à faire plus de 600 km de route pour rencontrer le plus ancien résident canin d'un refuge

Les Mills avaient été émus par le sort d’un chien de refuge dont personne ne voulait. Ils pensaient avoir affaire à une structure d’accueil de la région, avant de comprendre qu’elle se trouvait à des centaines de kilomètres. Un quiproquo qui ne les a pas dissuadés de rencontrer le canidé.

Illustration : "Malgré un malentendu, père et fils ne renoncent pas à faire plus de 600 km de route pour rencontrer le plus ancien résident canin d'un refuge"

Aux Etats-Unis, de nombreuses villes ont le même nom alors qu’elles se situent dans différents Etats. C’est le cas de Lexington, que l’on retrouve notamment dans le Kentucky et en Caroline du Sud.

C’est justement en Caroline du Sud qu’habitent Mike Mills et son fils Michael. Ils avaient récemment été touchés par l’histoire d’un chien appelé Eminem et dont le séjour au refuge au s’éternisait.

Illustration de l'article : Malgré un malentendu, père et fils ne renoncent pas à faire plus de 600 km de route pour rencontrer le plus ancien résident canin d'un refuge
WIS News 10

Le quadrupède était en fait le plus ancien pensionnaire de la Lexington Humane Society. Il voyait ses congénères plus jeunes et plus petits arriver puis repartir aux côtés de leurs nouveaux propriétaires. Lui, en revanche, n’intéressait pas les adoptants, principalement en raison de son physique imposant.

Illustration de l'article : Malgré un malentendu, père et fils ne renoncent pas à faire plus de 600 km de route pour rencontrer le plus ancien résident canin d'un refuge
WIS News 10

Michael Mills et son père ont donc décidé de faire sa connaissance et ont prévu de se rendre au refuge dans ce but. Ils étaient persuadés que ce dernier se trouvait à Lexington en Caroline du Sud, donc près de chez eux, rapportait WIS News 10. Il s’est avéré que l’adresse correcte était une ville homonyme dans le Kentucky. Ce qui représente une différence de plus de 600 kilomètres…

On y va quand-même !

« J’avais le sentiment d’être un idiot, confie Mike Mills, mais nous nous sommes tout de suite attachés à lui. Nous savions que nous devions aller le voir. »

Le malentendu n’a donc pas empêché le duo de faire le voyage. 7 heures de route plus tard, ils avaient enfin le fameux Eminem face à eux. « Il s’est approché de nous et nous avons su que ce n’était pas une simple rencontre », raconte le père. Le courant est tout de suite passé entre le chien et les Mills.

Illustration de l'article : Malgré un malentendu, père et fils ne renoncent pas à faire plus de 600 km de route pour rencontrer le plus ancien résident canin d'un refuge
Lexington Humane Society / Facebook

Il est parfait à leurs yeux. Son seul « défaut » ? « Il bave beaucoup, dit Mike Mills. Ça craint, mais je savais que je voulais un chien. »

Un aspect qui est vite passé aux oubliettes, vu qu’Eminem dort aux côtés de Michael toutes les nuits.

A lire aussi : Convaincue qu'elle finirait sa vie au refuge, cette chienne de 14 ans attire l’attention d’un couple offusqué par sa situation

Illustration de l'article : Malgré un malentendu, père et fils ne renoncent pas à faire plus de 600 km de route pour rencontrer le plus ancien résident canin d'un refuge
Lexington Humane Society / Facebook

Une vidéo postée sur la page Facebook de la Lexington Humane Society offre un aperçu de la nouvelle vie heureuse du quadrupède. On peut effectivement l’y voir jouer dans le jardin de sa maison. La voici :

1 commentaire