Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Les chiens se sentent-ils vraiment coupables après avoir mal agi ?

Publié le 19/09/2019 à 11h42

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Les chiens se sentent-ils vraiment coupables après avoir mal agi ?"

Cet air coupable qu’ont les chiens quand ils ont fait une bêtise nous laisse croire qu’ils regrettent leur acte. D’après les scientifiques, cette posture serait animée par autre chose qu’un sentiment de culpabilité.

Nos chiens éprouvent-ils des remords après avoir désobéi ou mal agi ? Rien n’est moins sûr, d’après la science. S’il a bien été démontré que nos amis à 4 pattes pouvaient ressentir des émotions primaires telles que la joie et la peur, il n’existe pour le moment aucune preuve scientifique qu’ils possèdent des émotions secondaires, bien plus complexes. Parmi celles-ci, on peut citer la fierté, la jalousie, mais aussi la culpabilité.

La culpabilité, justement, les chiens donnent l’impression d’en avoir dans différentes situations, comme quand on rentre chez soi et qu’on découvre un objet brisé ou mâchouillé, le quadrupède se tenant juste à côté en ayant l’air abattu. Le remords implique que le chien comprenne qu’il a fait quelque chose de mal. Est-ce le cas réellement ?

Une étude réalisée Alexandra Horowitz et publiée en 2009 dans la revue scientifique Behavioral Processes a tenté de répondre à cette question. Elle a consisté à analyser les comportements de chiens à qui les propriétaires ont demandé de ne pas manger une friandise placée devant eux dans une pièce. Il a été établi que la réaction des canidés n’avait pas changé, qu’ils aient consommé ou pas l’aliment tant convoité. En revanche, les chercheurs ont constaté que leur attitude changeait selon celle de leurs maîtres. Si ces derniers les grondaient, ils adoptaient cette posture abattue que l’on interprète souvent à tort comme étant l’expression de leur culpabilité.

Posture qui serait d’ailleurs héritée de l’ancêtre du chien, le loup, selon le comportementaliste animalier Nathan H. Lents, qui a signé un article sur le sujet dans Psychology Today. Il explique que, au sein des meutes de loups, les membres étaient punis en étant ignorés, marginalisés. Ceux-ci tentaient par la suite de se faire à nouveau accepter dans le groupe en optant pour une approche de soumission, tout à fait similaire à cet air « coupable » que prennent les chiens fautifs.

A lire aussi : "Une niche d'intérieur pour chien est-elle vraiment utile ?"

Donc, tout porte à croire que s’ils agissent ainsi à notre égard, nos chiens le font pour se faire « pardonner », pour être réintégrés dans la meute dont nous sommes les chefs à leurs yeux. Soyons donc justes avec nos chers amis quadrupèdes dans leur éducation : fermes, mais indulgents, attentionnés et compréhensifs.

A propos de l'auteur :

0 partage

Faites comme Emilie B. qui a protégé Judy, son jeune Yorkshire, en effectuant, gratuitement et rapidement, une demande de devis personnalisé ! Aujourd'hui, elle ne regrette pas son choix et songe à proposer ce service à ses amis propriétaires de chien.

Si vous aimez votre chien, faites comme Emilie, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

2 commentaires

  • Invité

    Invité a écrit : 20/09/19

    intéressant !!!

     Répondre  Signaler


  • Invité

    Invité a écrit : 20/09/19

    On a pas besoin de scientifiques pour savoir que nos animaux éprouvent bien évidemment, toutes les palettes d'émotions et de sentiments qu’éprouvent les « humains ».
    C’est absolument aberrant qu’au 21e siècle on soit encore à se le demander et à vouloir faire des recherches alors que c’est une évidence !
    Tout les humains ayant eu toute leur vie des tas d’animaux et ayant passé des heures et des heures à leur côté vous le diront...
    Il est fini le temps où l’on voulait nous faire croire que les animaux n’avez pas d’âme, pas de sentiments humains ni d’intelligence ou qu’ils ne réfléchissent pas !

     Répondre  Signaler